Épernay : le lycée Stéphane Hessel reçoit le drapeau Rhin et Danube pour "ne pas oublier le sacrifice des soldats"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nicole Fachet
Epernay: le lycée Stéphane Hessel désormais dépositaire du drapeau "Rhin et Danube".
Epernay: le lycée Stéphane Hessel désormais dépositaire du drapeau "Rhin et Danube". © Nicole Fachet/France télévisions

Le lycée Stéphane Hessel d'Epernay (Marne) devient dépositaire du prestigieux drapeau "Rhin et Danube". Remis par d’anciens combattants à des lycéens, il symbolise la transmission et la perpétuation de la mémoire des élèves et professeurs tués durant les deux guerres mondiales.

Préparée de longue date, remise à cause de la crise sanitaire, cette cérémonie de passation de drapeau entre d'anciens combattants de l'association "Rhin et Danube" et de jeunes lycéens de la Marne s'est déroulée dans une atmosphère remplie d'émotions ce 10 novembre à Epernay. Par cette convention, le lycée Stéphane Hessel s'engage moralement à représenter les anciens combattants dans toutes les cérémonies commémoratives. Une façon d'éviter que le sacrifice des soldats ne tombe dans l'oubli. Cette formation militaire créée fin 1943, a été engagée pour la première fois sur l’île d’Elbe en juin 1944, avant de débarquer en Provence le 15 août. 

Tout avait été organisé minute par minute. Le rassemblement s'est fait dans la cour d'honneur du lycée avenue de Champagne en présence d'autorités civiles et militaires, du maire d'Epernay Franck Leroy, du piquet d'honneur du CAPCIA-51ème RI, des porte-drapeaux et de 150 élèves. Les discours prononcés par les représentants des autorités ont rappelé l'engagement, l'amour de la patrie, le sacrifice de sa vie. Puis Antoine Carenjot, directeur du service départemental de l'Office national des anciens combattants et des veuves de guerre, a remis le drapeau "Rhin et Danube" à une lycéenne.

S'en sont suivis les chants, l'hommage aux soldats et professeurs tués pendant la guerre jusqu'à la Marseillaise entonnée par des lycéens.

July Hemery est élève en première générale. Elle est la nouvelle porte-drapeau. Elle s’est portée volontaire pour le faire. Elle se tient droite et porte fièrement l’étendard, aux côtés de représentants des anciens combattants. Elle nous explique : "Je suis née dans une famille de militaires et de gendarmes. C’était normal pour moi de me porter volontaire. J’ai écouté avec émotion les discours de ce matin. Je suis prête, moi aussi, à donner ma vie pour ma patrie. Et cela m'a même permis de trouver ma vocation : devenir parachutiste dans l'armée de terre". Ses yeux brillent et trahissent son émotion.

Comme elle, les élèves du lycée Stéphane Hessel mais aussi du collège Terres Rouges se sont beaucoup impliqués. Celle-ci est venue jouer la Marseillaise sur son violon, d'autres ont appris et entonné plusieurs couplets de la Marseillaise puis "Rhin et Danube", sous la direction de leurs professeurs. Le moment, pour tous, est au recueillement.

"J'ai trouvé ma voie", confie July

 

Une grande fierté pour le lycée

Le chef d'orchestre de cette cérémonie, c'est Thibaud Poirot, professeur d'histoire et géographie. Il voulait éviter que la mémoire ne s'efface : " Il n'y a plus d'anciens de 14-18. Ceux de 39-45 disparaissent. Les jeunes doivent prendre le relai, perpétuer le devoir de mémoire. Et c'est ce qu'ils ont fait, élèves du lycée général ou professionnel mais aussi du Collège Terres Rouges. Grâce à ce partenariat, les jeunes vont continuer à commémorer le sacrifice de leurs aînés. Je pense que c'est essentiel." Le drapeau restera au lycée, sous la responsabilité de la direction. Un symbole.

 

Pour que demeure le souvenir des soldats "morts pour la France"

Ce fut le moment le plus émouvant de cette matinée. Dans la cour d'honneur, sous un soleil froid, la liste des soldats disparus égrenée par une jeune fille. Et à chaque nom, la mention "Mort pour la France". Dans la cour, les jeunes baissent les yeux. Ils savent que tous ces morts étaient à peine plus vieux qu'eux. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.