Epernay : le musée du vin de Champagne et d'Archéologie régionale attire de nombreux curieux

Premier jour d'ouverture et certains créneaux de réservation étaient déjà remplis ce samedi après-midi.

Le musée du vin de Champagne et d'Archéologie régionale a attiré de nombreux visiteurs pour le jour de son ouverture, le 29 mai 2021
Le musée du vin de Champagne et d'Archéologie régionale a attiré de nombreux visiteurs pour le jour de son ouverture, le 29 mai 2021 © FM / FTV

Ils avaient tous hâte. Touristes, curieux, Sparnaciens ou Rémois... ils sont venus en nombre découvrir le musée du vin de Champagne et d'Archéologie régionale, pour son ouverture après 23 ans d'absence, ce samedi 29 mai. Après un faux départ à l'automne dernier en raison de la crise sanitaire, l'ouverture du musée était très attendue des locaux et du personnel. "C'est avec beaucoup de fébrilité et de joie que nous accueillons les visiteurs, pour pouvoir enfin partager ce lieu avec eux", se réjouit la conservatrice et la directrice du musée Laure Menetrier. 

Dans l'immense hall orné de dorures, Frédéric se sent bien. "Une fierté" pour l'agent d'accueil de travailler tous les jours dans un tel cadre : le château Perrier, une bâtisse imposante du XIXe siècle, entièrement restaurée durant trois ans. "Cela fait un an que je suis sur le projet, et pour l'instant, je n'avais vu que les travaux. J'ai vraiment hâte d'accueillir les visiteurs", s'enorgueillit le Marnais. Cela tombe bien, une cinquantaine ont foulé le perron du château dans la matinée. L'après-midi, certains devront retenter leur chance, faute de place, à cause des jauges imposées par le contexte sanitaire. "Il y avait un peu de stress ce matin forcément, reconnaît Théo Durand à l'accueil. On était attendu et on l’attendait aussi !"

 

Une ouverture ensoleillée

Pour ajouter un peu de bonne humeur, le soleil est également de la partie. Les températures sont estivales et rappellent qu'en période normale, les touristes se font plus nombreux dans la capitale de Champagne. Xavier est venu du Luxembourg avec ses enfants. Lui et fou de champagne et son fils, Aurian, 10 ans, se voit déjà en futur archéologue "et paléontologue", précise-t-il, soucieux de la précision. "C’était en travaux depuis tellement d’années qu’on est contents de voir le résultat", ajoute son père qui n'en est pas à son premier séjour à Epernay.

Il n'était pas le seul à attendre avec impatience cette réouverture. Durant des années, les grilles fermées ont attisé la curiosité des badauds. Nombre de Sparnaciens ont connu l'ancien musée ou y ont étudié, dans la bibliothèque municipale. C'est le cas de Jean-Claude, 74 ans. L'ancien élève du lycée voisin avait pour habitude de travailler dans le château. "Nous irons le visiter mardi", trépigne-t-il."C'était une bibliothèque à l'ancienne, comme on voit dans les films. Ce qui m'intéresse, c'est le musée d'Archéologie que j'avais vu quand j'avais une dizaine d'années. J'ai hâte de voir ce que sont devenues les pièces exposées à l'époque !" 

Quand la crise sanitaire sera terminée, les visiteurs pourront sentir différents arômes dans les tuyaux / Epernay, 29 mai 2021
Quand la crise sanitaire sera terminée, les visiteurs pourront sentir différents arômes dans les tuyaux / Epernay, 29 mai 2021 © FM / FTV

Pour l'heure, certains ateliers ludiques du musée sont encore inaccessibles à cause de la pandémie. Comme celui consacré aux arômes des cépages, où à l'aide d'une poire, les visiteurs peuvent diffuser une odeur à deviner dans un tuyau évasé (voir photo ci-dessus). "Je pense que je reviendrais juste pour ça !", assure Manon, 25 ans, d'un ton enjoué à la sortie du musée. Derrière elle, les réservations de 16 heures arrivent au compte-goutte. Comme le précédent, le créneau est entièrement réservé. Pour ceux qui veulent tenter leur chance, il faudra repasser.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musée culture