Epernay : pour les vendanges, Pôle emploi accentue le recrutement en digital avec un accompagnement des candidats

Publié le
Écrit par Marie-Line Fournier
Les offres sont consultables , en ligne.
Les offres sont consultables , en ligne. © Document remis.

Cette année, le point opérationnel d’accueil des vendangeurs, qui était installé dans la cour de la gare d’Epernay, n’ouvrira pas ses portes. C’est à l’agence Pôle emploi qu’il faut désormais se rendre pour postuler. Toutes les offres sont également disponibles en ligne. Le recrutement a débuté.

On ne connaît pas encore la date de début des vendanges. "C’est un arrêté préfectoral qui fixera les dates, par commune", indique Sandrine François, la directrice de l’agence Pôle emploi d’Epernay, dans la Marne. Pour cette agence, le recrutement des candidats aux vendanges constitue un temps fort de l’activité annuelle. Plusieurs centaines de postes sont déjà proposés. Certains employeurs ont constitué leurs équipes. Des prestataires interviennent également pour offrir leur service, mais Pôle emploi dispose encore d’un vivier important d’offres.

Accompagner, orienter vers les outils informatiques, et aider, c'est notre mission de service public.

Sandrine François, directrice de l'agence Pôle emploi d'Epernay.

C’est donc 2 rue Marcel Paul, à Epernay, que les candidats aux vendanges doivent se rendre pour y consulter les postes offerts. Cela concerne ceux qui n’y ont pas eu accès par leur téléphone mobile ou un ordinateur. "Les agences Pôle emploi de Reims, Vitry-le-François ou encore Sézanne, accueillent également les demandeurs", précise Sandrine François.

"Actuellement, l’agence d’Epernay est ouverte, sans rendez-vous de 8 heures 30 à 12 heures 30, et l’après-midi, sur rendez-vous (sauf le jeudi). Mais dès que les dates seront connues, nous accueillerons les employeurs dès 7 heures 30. Pour les demandeurs, nous fonctionnerons en continu, de 8 heures 30 à 18 heures. Nous serons aussi ouverts, le premier samedi matin des vendanges"

 

Mot d’ordre : réactivité

Sur le site de Pôle emploi.fr, avec le mot-clé "vendanges", on peut donc accéder à l’ensemble des offres. "Il est possible de rentrer, tout simplement cueilleur, si l’on ne souhaite pas voir défiler toutes les propositions, car elles sont nombreuses", indique Sandrine François. Aide de cuisine, chauffeur, cuviste, cariste, et bien sûr cueilleur, il faut du monde pour participer à ce moment si particulier, en Champagne.

"L’intérêt est d’avoir une visibilité sur l’ensemble de la période. Il faut pouvoir répondre à des besoins imminents, au moment de l’ouverture des vendanges. Pour être réactif, il faut anticiper l’organisation, afin de pouvoir se mettre en marche, le moment venu".

Accompagner les demandeurs

La mission de Pôle emploi consiste à mettre en relation, les employeurs et les demandeurs. "C’est ensuite avec le recruteur, qu’il faudra voir les conditions d’accès aux postes. Le salaire s’élève à 10,25 euros, brut, de l’heure. Selon que l’on est à tâche ou pas, la rémunération varie, selon le nombre de kilos cueillis, à l’hectare. Cela dépend aussi du rythme de la cueillette. Selon les postes, comme technicien, agent de maîtrise… le Syndicat Général des Vignerons a un barème".

 

L'intérêt, c'est d'avoir une visibilité sur l'ensemble de la période... Pour être réactif, il faut anticiper l'organisation, afin de pouvoir se mettre en marche, le moment venu.

Sandrine François, directrice de l'agence Pôle emploi d'Epernay.

 

A Pôle emploi, on est bien conscient que tous les publics ne maîtrisent pas forcément l’outil informatique. C’est pourquoi, l’équipe "entreprises", mais également, l’ensemble des conseillers sont mobilisés pour accompagner les demandeurs. En tout, à l’agence d’Epernay, ce sont 42 personnes qui se consacrent à l’opération. Pour effectuer les démarches, sept postes informatiques sont accessibles. "Accompagner, orienter vers les outils informatiques et aider, c’est notre mission de Service Public", insiste La directrice.

Fléchage, début septembre

Si dans la cour de la gare, le point de recrutement n’existe plus, la S.N.C.F. va mettre à disposition des candidats aux vendanges un plan pour se rendre à l’agence. "Nous sommes à 950 mètres. Il suffit de 12 minutes, pour venir jusqu’à nous. Dès septembre, nous installerons d’ailleurs un fléchage, pour faciliter la venue, vers notre service", précise Sandrine François.

L’agence est soumise à des jauges. Les restrictions sanitaires obligent à n’accueillir que 20 personnes à la fois, et pas au même endroit. Des roulements sont mis en place. Le recrutement a donc commencé pour des vendanges qui, cette année encore, se dérouleront sur fond de pandémie. Dans ce contexte, le Syndicat Général des vignerons, l’Union des Maisons de Champagne et la coopérative agricole ont ensemble rédigé un guide des préconisations sanitaires pour les vendanges 2021. Le document de 36 pages reprend, dans une version actualisée, les préconisations retenues l’an dernier en 2020.

Il se veut une aide pragmatique pour les employeurs, afin que les vendanges se déroulent dans les meilleures conditions sanitaires. L'Agence Régionale de Santé Grand-Est indique, pour sa part, qu'en Haute-Marne, il n'y a pas de dispositif spécifique, compte tenu du petit nombre de vendangeurs. Reste encore une question, après un été plutôt maussade, le soleil sera-t-il de la partie ? Les vendanges devraient débuter aux alentours du 15 septembre. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.