VIDEO. Esplanade Johnny Hallyday à Paris : Jacky Blavier, fan du Taulier depuis 1961, raconte l'hommage

Le mardi 14 septembre, Laetitia Hallyday a inauguré une esplanade Johnny Hallyday devant l'Accor Arena de Paris-Bercy. Jacky Blavier, fan du Taulier depuis 1961, était présent aux premières loges. Il raconte à France 3 Champagne-Ardenne.
La nouvelle esplanade Johnny Hallyday à Paris (Bercy), inaugurée par Laetitia Hallyday le mardi 14 septembre 2021.
La nouvelle esplanade Johnny Hallyday à Paris (Bercy), inaugurée par Laetitia Hallyday le mardi 14 septembre 2021. © Yoann Valat, EPA & Olivier Lejeune, Le Parisien; MaxPPP

C'était un hommage "qui était attendu depuis 2017", année de la mort de Johnny Hallyday. On le surnommait l'Idole des jeunes, le Taulier, l'Elvis français. L'incontournable chanteur - notamment en Champagne-Ardenne - n'est plus, mais son souvenir, lui, demeure.

Et pour longtemps : Jacky Blavier fait partie des gens qui y veillent scrupuleusement. Il vit à Epernay (Marne), où le fan-club de Johnny qu'il a constitué est très actif et réunit près de 400 membres. 

C'est à ce titre qu'il s'est retrouvé aux premières loges, le mardi 14 septembre 2021, pour un hommage rendu au roi du rock français. Une esplanade à son nom a été inaugurée entre le ministère des Finances (suscitant quelques réactions amusées) et l'Accor Arena de Paris-Bercy (visible sur la carte ci-dessous).
 


Sur l'esplanade, une immense statue, haute de six mètres. Elle représente une guitare. Perchée à son sommet, tournée vers le ciel, une mythique moto Harley-Davidson (à retrouver dans le vidéoreportage ci-dessous). 
 


France 3 Champagne-Ardenne a demandé à Jacky Blavier comment il avait vécu cet hommage. Détail inhabituel de nos jours, il n'a aucune photographie à montrer tout de suite... car il a utilisé un appareil et pas son téléphone. "C'était hyper émouvant, des gens pleuraient. J'ai participé à l'inauguration de l'esplanade sur invitation de Laetitia Hallyday." En tant que président de son association 100% Fan de Johnny Hallyday, de Rock'n'roll et de Blues. "On a dévoilé la plaque, la statue... Il y a eu le concert au soir, j'étais au premier rang... C'était un grand moment, ça m'a rappelé tous les Bercy que j'ai fait." De son vivant, l'artiste y a chanté pas moins de 101 fois. 

Jacky Blavier, qui partage sa passion sur Facebook, y voit "une reconnaissance" de ses "60 années en tant que fan de Johnny, où je me suis consacré tout le temps à lui". Il avait organisé trois navettes depuis Epernay, d'où 24 fans au total ont fait le déplacement (sous l'égide de son association). Son seul intérêt "est de faire perdurer la mémoire de Johnny". Sa passion est née en 1961, alors qu'il avait 11 ans. Son "premier concert" a eu lieu à Epernay, à l'auditorium qui se trouvait juste en face de chez ses grands-parents. Concert gratuit donc. Mais la passion s'est vraiment ancrée avec son premier passage dans Salut les copains, l'émission culte d'Europe 1. "Et ne s'est jamais arrêtée." Ça ne finira jamais, aurait chanté Johnny (à réécouter dans la vidéo ci-dessous)...
 


Il faut noter, et c'est important, qu'aucune statue de Johnny en lui-même n'a été dévoilée sur l'esplanade parisienne. La raison est simple. "Il détestait les statues." Et il juge que les quelques statues installées malgré tout dans certaines villes "ne sont pas ressemblantes du tout". Le manche de guitare et la Harley, "c'était ce qu'il y avait de mieux à faire car ça représente toute la vie" de Johnny. "Il avait une guitare dans les mains dès l'âge de 6 ans, il jouait Davy Crockett. C'est mieux qu'un buste mal fait." 
 

Un lieu où se réunir entre fans

L'hommage rendu le 14 septembre était important. "Jusque-là, il n'y avait pas de lieu... On devait aller à la Madeleine." Il s'agit de l'église parisienne où ont eu lieu les funérailles de Johnny Hallyday, le 9 décembre 2017 : un "hommage populaire" auquel a contribué l'État.
 

Jusque-là, il n'y avait pas de lieu pour qu'on honore sa mémoire.

Jacky Blavier, grand fan de Johnny à Epernay


"Ce n'était pas toujours évident, il fallait connaître les heures de messe... Ou alors il fallait aller à Saint-Barth'." L'île caribéenne, où se trouvait l'une de ses villas, constitue la dernière demeure du Taulier : il y a été enterré. C'est donc un peu loin... et un peu cher (2.000 euros). Et le covid est passé par là. "Le voyage qu'on prévoyait est reporté depuis deux ans..." Il faudra attendre l'été 2022. "Mais maintenant, je vais pouvoir en organiser à Paris-Bercy."

Au sommet de l'Accor Arena, un bar dédié à Johnny Hallyday a d'ailleurs ouvert. "Il s'appelle le Johnny's. Il y a des photos, une guitare offerte par Laetitia... On a l'impression d'être un peu chez nous." Avec l'esplanade nouvellement nommée, c'est désormais un vrai lieu "de rencontre" que possèdent les fans. "On va pouvoir faire... pas un pèlerinage, c'est un peu mortuaire... mais une sortie pour aller boire un coup."  En sa mémoire. "C'était important qu'il y ait quelque chose sur Paris. Quatre ans après, les gens n'ont pas oublié. Je pense qu'on aura le phénomène d'Elvis, aux États-Unis : qu'il y aura un musée, beaucoup de fans qui se réuniront à Bercy, etc."
 


Car Johnny, "il a touché des gens de tous les milieux. Même des gens qui n'ont pas beaucoup de moyens vont acheter un pin's, un T-shirt... pour se raccrocher à Johnny. C'est
quelque chose qui a marqué notre vie. À mon mariage, ma chanson d'ouverture de bal, c'était
Je te promets de Johnny." (à réécouter dans la vidéo ci-dessous)
 


Un artiste "qui a toujours été proche de son public. Il a toujours dit que c'était le public qui l'avait fait, et s'est montré accessible aux fans. Il n'a jamais refusé une dédicace, une photo... Ce n'était pas facile pour lui, parce qu'il y avait des milliers de personne autour. Mais jamais il ne leur a refusé quelque chose. Il disait que son rêve, quand il avait 16 ans, c'était de rencontrer Elvis Presley, d'avoir un autographe, et qu'il n'avait jamais pu le faire." 

Jacky Blavier possède lui-même "plein" d'objets sur son chanteur préféré : "des livres, des machins, des CDs, des disques collector..." Son plus beau souvenir : une photographie prise avec Johnny en 2007. Elle est encadrée et exposée chez lui. 

Côté événements, une rencontre va être organisée sur deux jours à la salle Galaxie (800 m²) de Bezannes (Marne) le week-end (fin de semaine) des 23 et 24 octobre 2021. "Ça pourrait être l'évènement qui va réunir le plus de photographes et d'auteurs de Johnny en même temps en France. Il y aura des concerts de gens qui ont connu Johnny. Et une bourse, avec tous les disques rares objets collector." Un vaste programme... pour une (très) vaste communauté de fans. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
johnny hallyday culture musique hommage société