Cet article date de plus de 4 ans

Décès de Raymond Kopa : le monde du foot en deuil

Le footballeur Raymond Kopa est décédé ce vendredi à l'âge de 85 ans. Aujourd'hui, le monde du ballon rond lui rend hommage. Son club mythique, le Stade de Reims, a perdu une de ses légendes.
Raymond Kopa sous le maillot du Stade de Reims en 1967.
Raymond Kopa sous le maillot du Stade de Reims en 1967. © MaxPPP
Pour le Stade de Reims, "le football perd une grande étoile." Ce vendredi 3 mars 2017, Raymond Kopa nous a quittés. Il avait 85 ans. Une perte immense pour le football mais aussi la France entière. Depuis l'annonce de son décès, les hommages se succédent sur les réseaux sociaux. Les grands clubs de foot, l'OL ou encore le Stade Rennais ont présenté leurs condoléances et rappelé quel grand Homme, grand Footballeur il était. 

Monsieur Kopa, c'est le Stade de Reims et le Stade de Reims, c'est Monsieur Kopa


La déclaration du président du Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot : «C’est avec une très vive émotion que nous avons appris la disparition de Monsieur Raymond Kopa ce matin. Monsieur Kopa, c’est le Stade de Reims et le Stade de Reims c’est Monsieur Kopa. Plus qu’un joueur, il est et demeurera à jamais le symbole du grand Reims, d’une approche légère et élégante du football. Si « SDR » sont trois lettres qui résonnent, qui ont un sens au-delà des frontières nationales, c’est parce que le talent et l’implication de Monsieur Kopa et d’autres glorieux aînés ont conféré au club la stature d’une institution. Quand il a été honoré, en 2011, de « l’UEFA Award » des mains de Michel Platini, Monsieur Kopa avait vivement insisté pour le recevoir à Auguste Delaune car il considérait que c’était sa deuxième maison, le stade le plus symbolique de sa carrière. Il portait un regard passionné sur son club. En privé, il pouvait parfois se montrer sans concession à son égard, mais dès lors qu’il prenait la parole publiquement sur son Stade de Reims, c’était toujours avec la plus grande bienveillance et avec une ardente volonté de le défendre en toutes circonstances. Nous porterons un brassard noir à Auxerre ce soir et rendrons un hommage à la hauteur de notre Président d’honneur, premier ballon d’or du football français, lors de la venue d’Ajaccio la semaine prochaine. Il avait d’ailleurs tenu à être présent au match aller, à Ajaccio, pour encourager son club de toujours. Au nom du Stade de Reims, mes pensées, celles de tout un club et une ville, sont tournées vers son épouse, sa famille, et ceux qui ont aimé le football à travers ses chevauchées légendaires. Plus que du Stade de Reims, Raymond Kopa restera un monument du football français et mondial.»

Pour le champion du monde 1998, Bixente Lizarazu, "Raymond Kopa est parti mais il restera dans notre mémoire, dans notre coeur comme l'un des plus grands footballeurs français de l'histoire." 

Le Premier ministre, Bernard Cazeneuve salue "le premier Ballon d'Or français, un amoureux du beau jeu". 

De mineur à footballeur


Ballon d'Or en 1958, meilleur joueur de la Coupe du monde 1958, une légende, un mythe, "le Napoléon du foot"... Raymond Kopa était tout cela, et bien plus encore. Enfant d'immigrés polonais, mineurs dans le Nord de la France, il est aussi devenu le symbole de tout un peuple, celui d'exilés. 

Doué sur la pelouse, il est repéré et intégre l'équipe de Reims dans les années 50, puis part en Espagne, au Real Madrid pour 3 saisons en 1956. Puis retour à Reims, où il termine sa carrière en 1967. 






Retrouvez l'interview d'un ancien coéquipier de Raymond Kopa en équipe de France, le Lorrain Roger Piantoni :
durée de la vidéo: 00 min 20
Piantoni : "Kopa, ambitieux et clairvoyant" ©France 3 Lorraine

Le champion du monde 98, aujourd'hui, entraîneur du Réal Madrid, Zinédine Zidane s'est dit ce vendredi "très touché" par la disparition de Raymond Kopa. 

C'est lui qui nous a montrés le chemin


durée de la vidéo: 00 min 29
Zinédine Zidane rend hommage à Raymond Kopa. ©France 3 Champagne-Ardenne

Les co-équipiers de Raymond Kopa se souviennent

durée de la vidéo: 02 min 12
Les co équipiers de Raymond Kopa ©France 3 Champagne-Ardenne

L'hommage des supporters des "Rouge et Blanc"

durée de la vidéo: 02 min 01
Les supporters du Stade de Reims rendent hommage à leur Légende ©France 3 Champagne-Ardenne


 

 

Les 4 infos en plus sur Raymond Kopa
  • Fils d'immigrés polonais, mineurs dans le Pas-de-Calais, à Noeux-les-Mines, Raymond Kopa n'est pas très doué à l'école, "ni pour les mathématiques, ni pour l'histoire, ni pour le reste." Seul le foot compte.

  •  
  • La légende du football ne mesurait qu'1,68 mètres, ce qui lui a valu en Espagne le surnom de "Kopita". 

  •  
  • En 1963, il est suspendu 6 mois pour avoir déclaré "les Footballeurs sont des esclaves". 

  •  
  • Dans le film OSS 117 : Le Caire, nid d'espions (sorti en 2005), le réalisateur Michel Hazanavicius fait un clin d'oeil à Raymond Kopa. Dans la dernière scène, l'acteur Jean Dujardin lit le Parisien libéré, en gros plan on aperçoit le titre « Raymond Kopa quitte le FC Reims » avec en sous-titre : « Il rejoint le Réal de Madrid ».
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
raymond kopa football sport stade de reims hommage société