L'haltérophile Kévin Bouly se prépare pour les Jeux Olympiques de Rio de 2016

L'haltérophile Kévin Bouly espère bien disputer les Jeux Olympiques de Rio en août prochain. Le Haut-Marnais licencié à Reims est candidat à une place en équipe de France pour le Brésil. Pour cela, il s'entraîne dur pour réaliser son rêve.

Quel que soit le mouvement, ses records personnels en font l'un des meilleurs haltérophiles français. 160 kilos à l'arraché, 200 kilos à l'épaulé-jeté.

Formé à Langres, Kévin Bouly a rejoint le club de Reims il y a quatre ans. Depuis, ses performances ne cessent de s'améliorer. Le fruit de son talent brut et d'une bonne dose de volonté et un mental qui l'autorise à tous les défis.

Pas de secret, il faut donc redoubler d'efforts à l'entraînement. Pour cela, Kévin n'a qu'à traverser son jardin. Dans sa maison de Longeau-Percey en Haute-Marne, il s'est aménagé une petite salle dédiée à l'haltérophilie. Quelques séances au Creps de Dijon viennent compléter son planning, mais il passe plusieurs heures par semaine ici, seul, à soulever de la fonte.

Pour pratiquer sa discipline, Kévin a la chance de disposer d'un emploi du temps aménagé. Une facilité accordée par son employeur, la SNCF, en tant que sportif de haut niveau. En cette année olympique, il est même détaché à 100 pour cent. Ses apparitions en gare de Chalindrey, où il conduit des locomotives de fret, sont donc plus rares.

Les Jeux de Rio au mois d'août seront probablement la dernière grande échéance de sa carrière. A 34 ans, le cheminot compte bien s'ouvrir la voie vers le Brésil.

Voir notre reportage diffusé dans le JT 12/13 de ce jeudi 24 décembre 2015​

©France 3 Champagne-Ardenne