Aurore Sohier, malvoyante, va courir le Marathon pour Tous des Jeux olympiques

Plus sur le thème :

Une jeune rémoise malvoyante s’apprête à participer au Marathon pour Tous, une nouveauté des J.O. de Paris qui s’adresse aux athlètes amateurs. Aurore Sohier prépare le 10 km. Il y a un an et demi, elle n’avait ni guide ni expérience dans la course à pied.

Trois coureurs, Aurore, Emmanuel et Fred, se sont donné rendez-vous dans le square à côté de la bibliothèque Holden, avenue Jean Jaurès à Reims. La météo est un peu fraîche en ce dimanche matin. L’entraînement débute par un échauffement tout en débriefant les dernières séances. Emmanuel et Fred courent depuis 25 ans. Aurore Sohier, bibliothécaire rémoise, les a rejoints il y a quelques mois.

La jeune femme est malvoyante – une anomalie génétique du cristallin - et s’est lancé un défi de taille : courir le Marathon pour Tous des Jeux de Paris 2024. Pour la première fois, des épreuves de course à pied "grand public" sont organisées. Aurore, elle, va courir le 10 km. "Il y a deux ans lors d’une journée olympique, j’ai participé à une course et à ma grande surprise, j’ai gagné l’un des 100 dossards", se réjouit la présidente de l’association "Le Regard au Bout des Doigts".

Impossible de courir sans guide

Deux obstacles se présentent alors à elle. D’abord, Aurore ne pratique pas la course à pied. Cette discipline est peu compatible avec son handicap. "Je ne vois pas les reliefs, et difficilement les marches et les dénivelés. Pour moi, tout est plat. J’ai aussi une vision triple sur un œil." D’autre part, elle n’a pas de guide pour sécuriser son parcours. La jeune femme lance donc un appel, il y a un an et demi, pour trouver des coureurs qui accepteraient de l’accompagner. "Pour les déficients visuels, avoir un guide qui court à la même vitesse, c’est compliqué. Il y a des besoins."

Je vais représenter le handicap visuel lors de cet événement.

Aurore Sohier

Participante malvoyante au Marathon pour Tous

C’est là qu’Emmanuel Robin, chirurgien-dentiste, entre en jeu. Il court deux à trois fois par semaine. Un jour, son épouse voit une annonce postée sur les réseaux sociaux. Une association de malvoyants cherche des guides. "J’ai découvert un monde qui m’était totalement inconnu. Humainement parlant, ça donne plus de sens à nos sorties du dimanche." Ce matin, direction le pont de Vesle. Avant de partir, Aurore et Emmanuel attachent un lien qui les relie par les poignets.

Le coureur chevronné -15 marathons à son actif – devient les yeux de la jeune athlète. Au moment de traverser une rue, il lui glisse "Attention, il y a un trottoir." Emmanuel gère aussi le temps et la distance. Le plus compliqué pour lui : se mettre dans la peau d’une personne malvoyante. "Au début, c’est un peu stressant. Mais maintenant, chaque dimanche matin est un plaisir. Il n’y a pas de tabou. C’est très enrichissant."

10 km en moins d'une heure

Les coureurs parviennent jusqu’au canal de Reims. Ils croisent Monsieur le Maire, lui aussi baskets aux pieds et lui tapent dans les mains. L’objectif d’Aurore Sohier : 10 km en 55 minutes. "Mais mon guide pense que je peux les faire 50", rigole-t-elle. Emmanuel prend également la casquette d’entraîneur par moments. "Par exemple, on lui conseille de faire au moins une fois du fractionné par semaine."

Lors de cette séance dominicale, l’objectif est atteint. Ils ont couru à une allure de 5’30 par kilomètre. Aurore termine l’entraînement sans être essoufflée. "À chaque fois, je m’épate moi-même." L’échéance approche, l’excitation monte. Le Marathon pour Tous aura lieu le 10 août à Paris, après l’arrivée des marathoniens professionnels. La course se déroulera de nuit. Une difficulté supplémentaire pour Aurore Sohier.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité