Coronavirus : pour le moment, le bac n'est pas reporté, le système D et l'appli “discord” pour les lycéens

Réviser son bac depuis chez soi, confinés, l'équation compliquée pour les lycéens de 2020. / © Lionel VADAM, Max PPP
Réviser son bac depuis chez soi, confinés, l'équation compliquée pour les lycéens de 2020. / © Lionel VADAM, Max PPP

Malgré le covid-19, le bac 2020 n'est pas reporté. Les lycéens se retrouvent confinés chez eux pour préparer l'examen. Les professeurs s'efforcent de s'organiser pour envoyer leurs cours et les sujets d'exercices et de devoir. Du côté des élèves, le système D se met en place...

Par Nicole Fachet

Confinés, suite à la pandémie de covid-19, les lycéens préparent leur bac. Cet examen sera cette année très particulier. Face à un épisode historique de crise sanitaire, coment réviser depuis chez soi, pour réussir ce passage vers les études supérieures ? En Champagne-Ardenne, élèves et enseignants tente de résoudre l'équation. Voici leurs témoignages. 
 
  • Un professeur de mathématiques en lycée 
"Nous nous sommes organisés pour qu'il n'y ait pas de rupture dans l'enseignement. Tous les jours, j'envoie des sujets d'exercices aux élèves. Je leur fournis le corrigé le cours suivant, sur Pronote. Pour les devoirs, le sujet est envoyé et doit être traité dans un temps déterminé. Idem pour les bacs blancs. Nous recommandons aux élèves de "jouer le jeu" afin que cela constitue vraiment un entraînement".
 
  • Elèves : le système D
Avec le confinement plus de classe, du coup les élèves passent leur temps derrière leur ordinateur. "Il existe des plate-formes gratuites en ligne. On nous a dit de nous mettre sur école directe, raconte Léo, lycéen en terminale S à Reims, mais la plate-forme a vite été saturée. Sur la plate-forme Pronote, les profs d'espagnol et de SVT font leur cours vocalement, aux heures habituelles. En histoire-géo, le prof transmet des cours tout prêts. Il nous envoie des sujets de devoirs qu'il corrigera plus tard. Quant au prof de maths, il a des enfants et ne peut pas faire d'accompagnement vocal. Il nous envoie ses cours par écrit. Evidemment, c'est mieux en classe, car le prof peut nous aider plus facilement. Nous devions avoir des bacs blancs, ils ont été annulés."
 

C'est un peu la débrouille. Très vite, les élèves ont mis en place de l'entraide pour compléter les solutions proposées. Souvent, ils utilisent la plate-forme et appli "Discord", bien connue des adeptes de jeux vidéos.
- Un lycéen de Reims. 


Une appli qui permet d'associer l'écrit et le vocal. Des groupes sont formés par matière. Des profs les ont rejoint et répondent aux questions des élèves.
 
Une conversation entre lycéens confinés, sur Discord / © Capture écran
Une conversation entre lycéens confinés, sur Discord / © Capture écran


"Il n'y a pas vraiment de problème pour les cours de matières scientifiques, mais c'est plus problématique pour des matières littéraires comme la philo ou l'histoire-géo. Les profs envoient leur power point mais il manque des explications", estime Hugo, lycéen en terminale S à Reims. "Je suis abonné à une plate-forme payante qui fournit des fiches de cours très bien préparés. Je passe ces fiches à mes amis. Les élèves travaillent davantage en autonomie. On doit montrer qu'on est responsable".
 
  • La maman d'un lycéen
"Je ne suis pas inquiète, car je me dis que le retard pris sera le même pour pour tous, de la maternelle au lycée. Par contre, j'essaie de conserver le rythme scolaire. Levée à 7h, et respect de l'emploi du temps scolaire."
 
  • Professeur de Français dans un collège
"Nous travaillions déjà sur l'ENT, l'Environnement Numérique de Travail, et sur la plate-forme Pronote. C'est le même système qu'avant. Cahier de textes, devoirs pour les élèves, relevés de notes pour les parents et les élèves.
Aujourd'hui, on y met également les cours, les manuels numériques y sont disponibles et on échange avec les familles. On doit simplifier les cours. J'envoie en pièces-jointes des textes accompagnés de QCM. Par écrit les cours sont plus simples, il faut anticiper les questions. 

Je ne peux pas demander la même charge de travail. Déjà, certaines familles "pètent les plombs". Quand il y a trois enfants, c'est très difficile de les faire tenir une journée derrière leur ordinateur.
- Un professeur de français en collège


"Il faut étaler le travail. Ne pas remplacer chaque heure de cours par une heure devant l'ordinateur. Toute la partie oralité est supprimée. Les élèves qui ne parlent pas en classe, on ne peut pas "aller les chercher", ils ne peuvent pas être "rattrapés". Tout l'aspect humain disparait. Dans une classe, on est attentif aux élèves, à un regard, au bavardage, on est là pour stimuler ceux qui semblent se désintéresser. Là, on ne sait même pas si les élèves sont bien derrière leurs ordinateurs. Plus on multiplie les outils, plus on peut perdre des élèves en cours de route" conclue-t-elle..
  

Pas de consignes du côté du Rectorat

Contacté, le rectorat de Reims nous déclare "qu'en l'absence de consignes de la part du ministère de l'éducation nationale, il n'est pas en mesure d'apporter des réponses sur des questions concernant la préparation et l'organisation du Bac". Pour le moment, le baccalaureat 2020 est maintenu.

 

Sur le même sujet

Les + Lus