Coronavirus : à Reims, des familles se lancent des défis pour rester en contact

Des familles de Reims ont décidé de se lancer des défis par vidéos interposées pour rester en contact le temps du confinement. / © Isabelle Avenel
Des familles de Reims ont décidé de se lancer des défis par vidéos interposées pour rester en contact le temps du confinement. / © Isabelle Avenel

Une mère de famille de Reims a créé, sur une application mobile, un groupe avec d'autres mamans. Chaque jour, elles se défient. Chorégraphie, mise en scène d'une blague etc. En cette période de confinement et de Covid-19, les enfants s'amusent et continuent de se voir par vidéos interposées. 

Par L.L

Isabelle a six enfants. Six filles, âgées de 5 à 17 ans. Après une première journée d'école à la maison, lundi 16 mars au soir, elle décide de pimenter leur quotidien et de lancer des défis à d'autres familles. "Les filles étaient tellement tristes de ne plus voir leurs amis. Avec ces petits jeux, on garde un lien avec l'extérieur, on s'envoie des vidéos, on se voit, on rigole. On a déjà eu de beaux fous rires", se réjouit cette mère au foyer.

Les sept familles restent en contact grâce à un groupe créé sur l'application mobile WhatsApp qui permet de communiquer à plusieurs. Voici le premier message d'Isabelle : "Bonjour, petite idée familiale : se lancer des défis (...) en espérant que cela fera une pause pour toutes les familles cloîtrées". 


Défi numéro 1 : une chorégraphie déguisée sur une chanson


Premier défi, mardi : imaginer une chorégraphie déguisée sur une chanson "le ridicule ne tue pas". L'engouement est là. Les réponses ne se font pas attendre : "Bravo, on a adoré passer un peu de temps en votre compagnie." "Toute ma reconnaissance pour Isabelle qui a occupé et fédéré mes enfants".

Tout le monde a joué le jeu. "On a choisi nos masques, inventé une chorégraphie, pensé à une musique. La première vidéo a été envoyée à 15h, les autres ont suivi, nous avons reçu la dernière à 20h" explique Isabelle.

Il a fallu se mettre d'accord sur le choix musical, on était parti pour Pirates des Caraïbes, mais c'est très vite passé en mode baston à l'épée. 
Une maman qui participe au "corona-défi" 


Résultat en vidéos


De l'imagination, des chansons entraînantes et de la bonne humeur, la preuve en images. Ces deux danseurs amateurs ont choisi Redbone et son titre "Come and Get your Love" comme musique de fond et leur balcon comme scène. 
 


Masques, blouses blanches, pour ces demoiselles déguisées en personnel médical, le titre "Reste chez toi" est tout à fait adapté à cette période de confinement.
 


Cette famille a mis en scène le titre de Christophe Maé "Les Gens", accessoires et sourires sont de la partie.  
 


Beaucoup d'énergie aussi pour ce trio. "Barbie Girl" d'Aqua revisité par Marine, Alix et Vianney avec perruque, casquette, peluche et lunettes de soleil. 
 


Ne sont-ils pas 'mignons, mignons" Thibault, Mayeul, Benoît et Martin quand ils dansent ? René la Taupe ne nous contredira pas. Bravo aux garçons.
 

Sur "Mulan", Tiphaine, Thaïs, Marine, Apolline, Sixtine (et Domitille à la réalisation) sont prêtes à combattre l'ennui et le coronavirus. 

 

"Sportifs, culinaires, artistiques, il faut varier les défis"

Pour aujourd'hui, les enfants et leurs mamans doivent "mettre en scène une blague". Petits et grands réfléchissent déjà à leur prochaine vidéo. "On en a parlé au petit-déjeuner. Ce mercredi, les plus jeunes n'ont pas cours, elles ont le temps d'y penser. Les adolescentes les rejoindront dans l'après-midi pour se filmer. Ces activités réunissent tous les âges, ça permet de les occuper, les enfants s'embêtent parfois, les journées sont longues. On envoie la vidéo une fois finie, on n'échange pas sur le contenu comme ça on a la surprise quand on reçoit celle des autres."

Isabelle compte bien tenir jusqu'au bout. Les idées ne manquent pas : défis sportifs, culinaires, artistiques... même si, elle l'avoue, elle espère que ce confinement durera moins de 45 jours.

"On vient juste de commencer. Hier, ça a bien occupé tout le monde, cette première expérience est positive. Après les enfants vont peut-être se lasser. Il faut surtout varier les défis (mettre en scène des extraits de pièces de théâtre, des interviews télévisées...) ".

Au programme demain : "mettre en scène une grande oeuvre de peinture, un mini sketch avec une scène finale immobile" se félicite Isabelle. Même bloqué à la maison, l'imagination n'a pas de limites. La mère de famille tient à rappeler qu'il n'y a ni gagnant, ni perdant, l'important, c'est de participer (et de ne pas s'ennuyer). 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus