Présidentielle 2022 et covid-19 : Marine Le Pen décale son grand meeting de Reims au 5 février "à cause de la situation sanitaire"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Schmitt
Marine Le Pen en campagne à Vesoul le 25 novembre 2021.
Marine Le Pen en campagne à Vesoul le 25 novembre 2021. © DAVID HANISCH / MAXPPP

Le grand meeting de Reims organisé par le Rassemblement National pour la campagne de Marine Le Pen, qui devait avoir lieu le 15 janvier 2022, est repoussé au 5 février en raison de la situation sanitaire

 "A cause de la situation sanitaire et du pic épidémique prévu autour du 15 janvier, le bureau de campagne de la candidate Marine Le Pen a décidé de décaler le grand meeting de Reims au 5 février 2022", a-t-on appris par un communiqué du Rassemblement National, ce lundi 3 janvier 2022.

Ce "meeting de lancement" devait avoir lieu au Parc des expositions de Reims. A la place, "le 15 janvier, date initiale du lancement de la dernière ligne droite de la campagne à la Présidence de la République, Marine Le Pen fera une déclaration solennelle dans un lieu symbolique et lancera l'opération " 5000 marchés" au cours de laquelle la candidate, ses porte-paroles et ses militants sillonneront la France à la rencontre des Français", peut-on encore lire dans le communiqué.

Un meeting maintenu le matin et annulé à midi

Une décision visiblement difficile à prendre pour le parti puisque ce même lundi 3 janvier au matin, Sébastien Chenu, député RN du Nord et porte-parole du parti, après une interview sur France Inter, affirmait dans un tweet : "Nous voulons faire vivre la démocratie et c'est en ce sens que nous maintenons notre meeting de lancement de campagne à Reims".


Sébastien Chenu évoquait une "organisation matériel et technique, objet de notre réunion ce matin" sans visiblement penser le moins du monde à un possible report. Il refusait alors de conditionner l'accès au meeting à un passeport vaccinal, acceptant par contre le principe du port du masque obligatoire et d'un possible espacement entre les participants. Et de conclure : "on peut aussi apprendre à vivre et continuer à vivre en période électorale avec ce virus et pas simplement faire taire toutes les oppositions au prétexte du Covid."

Visiblement, la pandémie aura une fois de plus contraint certains politiques à s'asseoir sur leurs certitudes.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.