Cet article date de plus de 3 ans

Deux jeunes Rémois condamnés à de la prison ferme pour les pneus crevés dans le quartier de la Verrerie

Mi-août 2018, environ 80 habitants du quartier de la Verrerie à Reims se sont retrouvés avec les pneus de leur voiture crevés. Deux hommes ont été condamnés à de la prison ferme.
 
Prison ferme. C’est ce dont ont écopé les deux jeunes Rémois, jeudi 27 septembre, qui avaient crevé les pneus de presque 80 voitures dans les nuits du 14 au 15 août (2 voitures) et du 16 au 17 août (plus de 75), dans le quartier de la Verrerie à Reims.

Le plus jeune d’entre eux a 19 ans et est déjà le père de deux enfants. Il a été condamné à 15 mois de prison ferme. Lors du procès, il a déclaré avoir agi "par vengeance" concernant une première vague de crevaisons dans la nuit du 14 et 15 août. En revanche, il nie toute implication lors de la deuxième vague de crevaisons.

Pour le deuxième condamné, âgé de 23 ans qui a avoué l’avoir aidé dans la nuit du 14 au 15 août "par sympathie", les juges ont décidé de 2 mois de prison ferme. Ils étaient tous les deux alcoolisés durant les faits.

Le plus jeune d’entre eux est déjà connu des services de police pour une quinzaine de délits comme des vols, violences et usages de stupéfiants. Le second quant à lui est connu pour 14 condamnations de faits similaires.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers