REPLAY. Reims : Catherine Vautrin et Arnaud Robinet réagissent à l'annonce de la fermeture de l'usine AstraZeneca

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne-Laure Helleu .
19/20 du 21 septembre 2022 en Champagne-Ardenne© France 3 Champagne-Ardenne

Suite à l'annonce de la fermeture de l'usine AstraZeneca de Reims, Arnaud Robinet et Catherine Vautrin font part de leur tristesse et de leur plan d'action vis-à-vis de cette décision de la direction l'entreprise. Également sur France 3 Champagne Ardenne, un chéquier culture de 40 euros pour les collégiens ardennais et la lutte contre la flavescence dorée dans un vignoble de Comicy dans la Marne.

Ce lundi 20 septembre 2022, la direction d'AstraZeneca a annoncé la fermeture de son usine rémoise à l'horizon 2024 : "Après une analyse approfondie et minutieuse de nos capacités industrielles, nous avons pris une décision difficile qui nous amène à présenter un projet de cession de nos activités opérationnelles de conditionnement et de distribution d'ici fin 2024 sur le site de Reims." Au lendemain de cette annonce, le choc et l'incompréhension sont vifs pour les salariés de ce groupe dont les bénéfices sont en hausse.

Dans un communiqué daté du 21 septembre 2022, Arnaud Robinet, maire de Reims, et Catherine Vautrin, présidente du Grand Reims déplorent la fermeture de l'usine : "Nous prenons acte avec tristesse de la décision de la direction d’AstraZeneca de fermer son site de Reims en 2024, qui emploie actuellement près de 125 salariés. Suite à des alertes des organisations syndicales depuis plusieurs mois, nous avions indiqué à la direction que nous souhaitions qu’elle apporte des garanties aux salariés dont la compétence n’est aucunement remise en cause."

Catherine Vautrin ajoute "C'est un déchirement pour les personnels, un déchirement pour le territoire. Maintenant, tout groupe industriel mérite d'être entendu, reçu, et à nous de faire savoir les opportunités que nous avons sur le territoire en lien avec l'entreprise qui s'en va, qui devra évidemment vendre son site."

Un chéquier culture pour les collégiens des Ardennes

Sur le modèle du pass culture, qui concerne au niveau national les 15-18 ans, le Conseil départemental des Ardennes lance pour la deuxième année consécutive le chéquier culture. Il concerne les 3096 élèves ardennais de sixième qui viennent d’entrer au collège. Chacun a reçu un chéquier d'une valeur de 40 euros. Un dispositif qui facilite l'accès à la culture et qui profite aussi aux librairie du département.

La lutte contre la flavescence dorée qui contamine les vignes

Les vendanges à peines terminées, les vignerons s'activent de nouveau dans leurs vignes. La flavescence dorée menace le vignoble champenois. La maladie s'attaque au pied de vignes et se manifeste par la jaunisse, une décoloration rouge ou verte de la feuille. Pour contrer la propagation, des opérations de prospection se déroule dans un vignoble de Cormicy dans la Marne. Une fois les pieds contaminés repérés, les feuilles sont prélevées et identifiées par les experts du Comité Champagne. S'il s'agit bien de Flavescence, le pied est arraché et brûlé.

La rentrée de l'école de la pêche de Chaumont

En Haute-Marne, c'est une rentrée un peu particulière qui se déroule. Les élèves de l'école de la pêche de Chaumont apprennent à manier la canne à pêche dans les cours d'eau du département. Ils ont entre 8 et 14 ans.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité