Fortes chaleurs : des bouteilles d'eau distribuées aux chauffeurs de bus à Reims

Publié le Mis à jour le
Écrit par FM avec Odile Longueval

Les conducteurs de bus subissent de plein fouet les fortes chaleurs. A leur poste de conduite, les températures peuvent atteindre jusqu'à 50 degrés. A Reims, seuls 27 bus disposent d'une climatisation sur un réseau de 134 bus.

50 degrés. C'est la température qui est parfois atteinte dans les postes de conduite des bus. Pour pallier le problème, l'entreprise qui gère le réseau de bus à Reims, Citura, distribue des bouteilles d'eau et des brumisateurs au niveau de l'Opéra à tous ses chauffeurs.
 

27 bus sur 134 équipés de climatisation


Cécile Goerend est conductrice de bus, ce qui signifie qu'elle passe en moyenne 7 heures par jour à son poste. Derrière la baie vitrée, il peut faire 10 degrés de plus qu'à l'extérieur. "On laisse la fenêtre grande ouverte et on souffle un peu dans les ronds-points", relativise la conductrice, soulagée de se trouver ce jour-là dans un bus climatisé.

A Reims, sur 134 bus, seuls 27 disposent d'une climatisation pour le chauffeur. Pour Citura, l'équipement coûte cher, ce qui explique que seuls les nouveaux véhicules en disposent.

"On fait en sorte de minimiser un maximum l'impact. On ne peut pas dire qu'on jouit de toutes ses capacités avec de telles chaleurs" avance Loïc Henriques, directeur marketing et commercial du réseau de transports Citura.
 
Pour les syndicats, ces mesures ne vont pas assez loin. Selon eux, il faudrait mettre en place "un demi-réseau de bus pour que les chauffeurs s'alternent". Comprendre : que deux fois moins de bus circulent avec le même nombre de chauffeur en service, de manière à ce qu'ils se remplacent entre deux tournées.

Le réseau de transport affirme que les chauffeurs de bus devront attendre 2025 avant que tous leurs postes ne soient climatisés. D'ici-là, ils devront s'armer d'eau, et de patience.