EN DIRECT - Gilets jaunes, des blocages dans la Marne, les Ardennes, l'Aube et la Haute-Marne

Les entrées des grandes villes, les routes nationales, les autoroutes et les péages... Ce samedi 17 novembre matin, le mouvement, national, des gilets jaunes a démarré dans la plupart des grandes villes de Champagne-Ardenne dès 7 heures.
Barrage des gilets jaunes dans la Marne ce samedi 17 novembre 2018.
Barrage des gilets jaunes dans la Marne ce samedi 17 novembre 2018. © Bintou Sidibé - France 3 Champagne-Ardenne
La mobilisation des "Gilets Jaunes" prend de l'ampleur ce samedi 17 novembre 2018 en Champagne-Ardenne. Dans chacun des quatre départements, les manifestants sont au rendez-vous.
 

20h00

A Troyes, dans l'Aube, certains barrages filtrants et bloquants étaient toujours en place, autour de feux de palettes.

 



18h45

Rond Point Thillois, à la sortie de Reims (51) : Gary Trub, le porte-parole marnais est percuté par un 4x4 qui a foncé sur les manifestants, suite à une rixe. Blessé à la jambe, il souffre d'une luxation de la hanche. Il est transféré à l'hôpital par les pompiers.
Le mouvement commence à se disperser.

 

© Océane Labalette - France 3 Champagne-Ardenne



 

16h30

© Xavier Claeys- France 3 Champagne-Ardenne


Dans l'Aube, nouvelle grosse tension mais à Troyes : Plusieurs gilets jaunes forcent les grilles de la préfecture. Le préfet fait face aux manifestants. Ils ont réussi à pénétrer dans l'entrée mais ils ont été contenus dans le hall, la discussion ayant dégénéré. Une femme a été légèrement blessée. Les force de l'ordre les ont fait reculer. D'après la préfecture, une vitre a été brisée et le portail dégradé.

Thierry Mosimann, préfet de l'Aube a condamné ces agissements.

Une plainte a été déposée.

Le mouvement aura marqué par son ampleur - entre 1800 et 2500 personnes y ont participé dans l'Aube, mais également par ces débordements dans l’enceinte de la préfecture.



Une vitre a été brisée et le portail dégradé. Une manifestante a chuté de sa hauteur et a été prise en charge par les sapeurs pompiers.

Compte tenu de la nature de ces violences, l'audience demandée par les organisateurs de la manifestation n'a pas été accordée.

Thierry MOSIMANN, préfet de l'Aube condamne très fermement ces agissements

Une plainte est déposée.

Le maire de Troyes, François Baroin a condamné lui aussi les faits dans un communiqué de presse.

 Les violences, qui sont le fait d’individus profitant du rassemblement de ce 17 novembre, ont continué rue Claude-Huez alors que la plupart des manifestants s’étaient dispersés.
Des projectiles ont ainsi été jetés dans la cour de la Maison commune, endommageant des véhicules. Le domaine public alentour a également été dégradé
.

 



16h00

© Sophie Dumay - France 3 Champagne-Ardenne
© Sophie Dumay - France 3 Champagne-Ardenne
© Sophie Dumay - France 3 Champagne-Ardenne
© Sophie Dumay - France 3 Champagne-Ardenne
Au rond point de Thillois à la sortie de Reims, les gilets jaunes ont démarré des feux de palettes et de pneus.

 


Des blessés légers dans les Ardennes 

Dans les Ardennes, à Charleville-Mézières: Les manifestants sont partis de la place Ducale jusqu'à l'avenue du général de Gaulle. C'est là que trois piétons ont été renversés à l'angle de la pénétrante. Deux blessés légers et une personne choquée. Les trois victimes ont été transportées au CHU de Manchester par les pompiers et le SMUR.
  

15h00


Le point sur la mobilisation ardennaise: les gilets jaunes nombreux mobilisés à Charleville-Mézières ont défilé depuis la place Ducale jusqu'au boulevard du général de Gaulle, à la sortie de la voie rapide lorsqu'on arrive de Reims/ entrée de la voie rapide lorsqu'on arrive du centre ville.

 
 

 14h00



Début d'après-midi, la tension monte à reims.
 
   


Sarah, étudiante à Reims trouve du réconfort dans l'action des Gilets Jaunes. "On espère que ça va faire bouger les choses. Et même si ca bouge pas, ca aura été une bonne cause à soutenir et un bon moment."

"Il a voulu me rouler dessus, explique une manifestante à Reims. Il voulait passer en force". Il a accéléré à tel point qu'elle a eu peur de cet homme visiblement remonté contre les gilets jaunes. 

Selon les organisateurs, en effet un gilet jaune "virulent" a été interpellé peu avant 11h sur un rond-point bloqué à Reims.

 Les autres sont un peu remontés du coup. Faudra peut-être aller calmer les esprits. - Si on arrive à passer...


Dans les Ardennes, un homme est légèrement blessé par une voiture qui franchit et force un barrage à hauteur de la commune de Auvillers-les-Forges. Il est transporté à l'hôpital Manchester.


12h30

Rond-point Thillois, une centaine de gilets jaunes sont rassemblés depuis tôt ce matin. L'endroit est stratégique. Il dessert des zones industrielles et commerciales alentours et donne accès à la route vers l'Aisne.

Gary Trub, porte parole des gilets jaunes de la Marne annonce la couleur.

On a prévu de durer dans le temps. Jusqu'à ce que le gouvernement cède.

 



11h30

 
© Bintou Sidibé- France 3 Champagne-Ardenne
© Bintou Sidibé - France 3 Champagne-Ardenne
© Bintou Sidibé - France 3 Champagne-Ardenne
© Bintou Sidibé - France 3 Champagne-Ardenne
© Bintou Sidibé - France 3 Champagne-Ardenne


A Epernay, même combat. Aux abords du rond point de Dizy et sur l'avenue de Champagne, ils sont près de trois cents gilets jaunes. 
 

On est venu revendiquer la baisse du prix des carburants, de l'électricité, du gaz. On veut retrouver notre pouvoir d'achat.

 



10h30


Sur Facebook, plus de 3 000 personnes avaient annoncé leur participation au blocage de Reims. Près de 4 000 autres étaient "intéressées". Il n'est que 10h30 et beaucoup sont déjà là - des hommes, en très grande majorité, selon nos reporters sur place.

Gary Trub supervise d'autres opérations dans la Marne : barrages à Epernay et Châlons-en-Champagne, opérations escargot vers Reims, blocage d'un dépôt de carburant...

On a un plan B si les forces de l'ordre empêchent nos actions.

   
 

Les barrages ont été mis en place vers 8H30 autour de Reims. 
 


9h30


À 9h30, les points de manifestations suivants étaient recensés par la préfecture de le Marne

Arrondissement de Châlons-en-Champagne
Arrondissement d’Épernay
Arrondissement de Reims

 
© Laurent Meney - France 3 Champagne-Ardenne
© Laurent Meney - France 3 Champagne-Ardenne

 

Arrondissement de Sainte-Ménéhould
Arrondissement de Vitry-le-François


En Haute-Marne, l'accès au festival animalier et de nature de Montier-en-Der a été perturbé par le mouvement des gilets jaunes.

Dans l'Aube, mobilisation suivie. Au rond point de Lavau, près de Troyes, les "Gilets Jaunes" ont ralenti et bloqué les automobilistes pour tenter de les rallier à leur cause.
 
© Xavier Claeys - France 3 Champagne-Ardenne
© Xavier Claeys - France 3 Champagne-Ardenne
© Xavier Claeys - France 3 Champagne-Ardenne
© Xavier Claeys - France 3 Champagne-Ardenne
© Xavier Claeys - France 3 Champagne-Ardenne
Bilan de la mobilisation des gilets jaunes en Champagne-Ardenne
Haute-Marne
  • Près de 3000 personnes mobilisées
  • 56 points de blocage (barrages filtrants et opération escargot)
Aube
  • 3240 personnes mobilisées
Ardennes
  • 33 actions en cours. 
  • Plusieurs points de blocage sur l'A34 entre Rethel et Woinic
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie social prix du carburant consommation manifestation