Grand Reims. C'est parti pour le Speed Up, le rendez-vous européens des incubateurs de start-ups

© Cécile Banasik / France 3 Champagne-Ardenne
© Cécile Banasik / France 3 Champagne-Ardenne

C'est un des rendez-vous européens les plus attendus des start-ups. Ce mardi et ce mercredi au village by CA à Bézannes, dans le Grand Reims, le réseau d'incubateurs européens Speed Up se tient pour réunir tous les acteurs de la nouvelle économie.
 

Par FM

De Florence à Reims, il n'y a qu'un pas. Le réseau d'incubateurs de start-ups Speed up, coordonné à Florence et dont Reims fait partie, s'est réuni au village by CA, à Bézannes. Le but d'un tel réseau est de mettre en lien des incubateurs pour qu'ils échangent sur des idées, un réseau et mettre en place un écosystème de travail.

Reims fait partie des villes qui participent à Speed Up depuis 4 ans, et c'est la première fois que le réseau se réunit dans la Cité des Sacres.
 

Réunir des incubateurs pour mieux accompagner des projets


Le réseau est coordonné par la municipalité de Florence et rassemble le Grand Reims, la Ville de Lisbonne (Portugal), l’Agence de promotion économique du Brandebourg (Allemagne), la Ville d’Anvers (Belgique), la Chambre de commerce de Séville (Espagne), la Ville de Varsovie (Pologne), l’Association des Communes de Toscane (ANCI Toscane), et le "Science Park Tehnopol" de Tallinn (Estonie).

Pour accueillir tout ce monde, Catherine Vautrin, députée de la Marne était présente. Selon l'élu marnaise, accueillir un tel rassemblement "est l'occasion pour les porteurs de projet d'échanger sur les bonnes pratiques, en matière de financement, d'accompagnement".

Et d'ajouter : "L'idée est de regarder comment on peut financer et rassembler toutes celles et ceux qui vont permettre à l'entreprise de grandir. Car souvent, le porteur de projet a une idée, mais il lui faut la financer."

Un objectif de long terme pour les élus, qui voient dans ces jeunes pousses l'opportunité de développer l'emploi sur du long terme. "Nous cherchons à mettre en place des entreprises qui puissent créer de l'activité", conclut la députée.
 

► Retrouvez l'interview de Catherine Vautrin :


► Retrouvez le reportage de Cécile Banasik et Philippe Cocquempot

A lire aussi

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus