Une marche blanche en mémoire de Tony Alves 3 ans, battu à mort à Reims

Une marche blanche en mémoire de Tony Alves 3 ans, battu à mort à Reims

Une marche blanche à la mémoire de l’enfant de 3 ans décédé des suites de coups violents s'est déroulée ce mercredi à 18 heures. Elle est partie de l’hôpital américain et s'est dirigée vers le quartier des Châtillons, au pied de l'immeuble de la place des Argonautes (Reims).

Par LG

Une marche blanche était organisée ce mercredi 30 novembre à Reims. Son départ a été donné à 18h depuis l’hôpital américain et a pris la destination du quartier des Châtillons (Reims). Près de 600 personnes y ont participé. De nombreuses fleurs ont été séposées au pied de l'immeuble par les participants de cette marche.
© Pol-Rémy Barjavel / France 3 Champagne-Ardenne D’autre part, une cagnotte avait été mise en ligne sur les réseaux sociaux par la famille afin de financer les obsèques de l’enfant. La ville de Reims a décidé de prendre à sa charge financière l’organisation des obsèques du petit Tony.

Marche blanche à Reims en mémoire de Tony, 3 ans
Plus de 600 personnes lors de la marche blanche orgnaisée à la mémoire de l’enfant de 3 ans décédé des suites de coups violents s'est déroulée ce mercredi à 18 heures. Elle est partie de l’hôpital américain et s'est dirigée vers le quartier des Châtillons, au pied de l'immeuble de la place des Argonautes (Reims). - France 3 - France 3 Champagne-Ardenne

 

Rappel des faits

Samedi dernier, les sapeurs-pompiers ont découvert le corps d’un petit garçon de 3 ans dans un appartement situé place des Argonautes à Reims. Il a été constaté que l’enfant avait reçu de nombreux coups. Il avait été transporté à l'hôpital pour enfants (hôpital américain de Reims) où il est décédé. La mère de l’enfant et son compagnon actuel ont été placés dès samedi en garde à vue à l’hôtel de police de Reims. Ils ont été entendu par un juge d'instruction en vue d'une probable mise en examen.

Contrairement aux rumeurs qui ont circulé sur les réseaux sociaux, l'enfant n'a pas été "lardé de coups de couteau", avait par ailleurs démenti le parquet, sans plus de détails sur les circonstances du drame.L'enquête a été confiée à la sûreté départementale. Elle a été ouverte pour meurtre aggravé sur mineur de moins de 15 ans.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus