Marne : Eric Girardin, député LREM, menacé de mort le soir du réveillon, "le pass vaccinal, je le voterai évidemment"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Noémie Saferis
Eric Girardin, député (LREM) de la 3ème circonscription de la Marne.
Eric Girardin, député (LREM) de la 3ème circonscription de la Marne. © AURELIEN MORISSARD / MAXPPP

Eric Girardin, député LREM de la 3è circonscription de la Marne a reçu, le vendredi 31 décembre, un courriel anonyme le menaçant de mort et de diffusion du passage à l'acte sur les réseaux sociaux.

Le député LREM Eric Girardin a déposé plainte après avoir reçu le soir du 31 décembre 2021 un courriel anonyme contenant des menaces de mort. "J'ai déposé plainte car ce n'est pas anodin de recevoir ce genre de menaces. Je ne suis d'ailleurs pas le seul, d'autres collègues ont reçu des intimidations. C'est inacceptable et scandaleux. C'est une atteinte à la République et aux élus qui font vivre la démocratie. Il faut que ces agissements soient punis car ce n'est pas acceptable", réagit le député.


 

"La datation du courriel fait évidemment référence au pass vaccinal"

Ces menaces d'assassinat arrivent dans un contexte politique chargé au moment du vote à l'Assemblée nationale du nouveau passe vaccinal soutenu par ce député de la majorité présidentielle. Pour Eric Girardin, qui n'a jamais caché son intention de voter pour cette nouvelle mesure, le lien est évident. "Les raisons évoquées (dans le mail envoyé ndlr) sont l'atteinte aux libertés en général mais je pense que la datation du courriel fait évidemment référence au pass vaccinal que nous allons voter aujourd'hui. Je pense que c'est en lien avec ça même si ce n'est pas clairement indiqué." D'autres députés de la majorité ont d'ailleurs également été menacés.

Ça ne fait que renforcer ma détermination et mon envie de continuer d'agir.

Eric Girardin, député LREM de la 3è circonscription de la Marne


Malgré les menaces, le député refuse de céder à la peur et revendique une détermination renforcée face aux menaces. "Le pass vaccinal, je le voterai évidemment, sans aucun doute et je n'ai pas peur d'afficher mes convictions. Ça ne fait que renforcer ma détermination et mon envie de continuer d'agir, pour le plus grand nombre et dans l'intérêt du pays."

Une enquête a été ouverte pour tenter de retrouver le ou les auteurs du mail.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.