Marne : le plus bel arbre de France se trouve à Boult-sur-Suippe

Un peuplier noir vieux de plusieurs siècles, et de 37 mètres de haut, a été élu plus bel arbre de l'année 2020, ce mercredi 13 janvier. Il se trouve à Boult-sur-Suippe (Marne), et met donc la Champagne-Ardenne à l'honneur.

Deux clichés très artistiques du peuplier noir primé.
Deux clichés très artistiques du peuplier noir primé. © Pascal Bourguignon

Son petit nom, c'est la Pouplie. Sa majesté, ses 37 mètres de hauteur, et ses quelques siècles au compteur lui ont permis de gagner un titre prestigieux. Celui de plus bel arbre français de l'année 2020, décerné (grâce au vote du public) ce mercredi 13 janvier 2021 par l'Office national des forêts (ONF) et le magazine Terre sauvage. C'était à 10 heures précises.

L'heureux élu a été planté il y a longtemps, à Boult-sur-Suippe (Marne). Il est situé entre l'entrée de la rue des Crayères et la rue du Canal, où se trouve l'école primaire (voir sur la carte ci-dessous).
 


L'arbre est en excellente santé. C'est remarquable, car les peupliers n'ont pas une durée de vie très étendue. Pour Amandine Polet, née dans la commune, il y avait de quoi être fière... jusqu'à présenter l'arbre massif au concours, durant le confinement. 

Pour elle, il méritait d'être bien plus populaire. Après tout, c'est un arbre qui a fait la guerre : il a servi de mirador en 14-18. Avant même la victoire au concours, remporté avec 6.344 voix (voir publication ci-dessous), c'était gagné. Le peuplier possède maintenant sa propre page Facebook, et a été immortalisé par le célèbre photographe naturaliste Pascal Bourguignon.
 


Interrogée par France 3 Champagne-Ardenne, Amandine Polet ne cache pas sa fierté. "On est très heureux, tous et toutes, de cette grande victoire, de voir cet arbre remporter le vote du jury. La Pouplie est incroyable, elle a plus de 300 ans, et c'est vraiment un puits de diversité."

"Quand j'ai inscrit l'arbre au concours, c'était lié au lien affectif que je partage avec cet arbre depuis mon enfance. Et il y a une histoire commune avec tout le village : il est sur son blason communal, il a servi de mirador pour les soldats pendant la guerre 14-18. C'est aussi le symbole de mythes. D'où sa valeur affective importante." 

 

Le fameux peuplier noir à l'heure de l'hiver.
Le fameux peuplier noir à l'heure de l'hiver. © Romain Nowicki, France Télévisions


L'arbre revient de loin, et a notamment failli disparaître dans un incendie. "En 2018, il y a eu quelques soucis. La situation est bloquée, la rue est fermée, et ce terrain est viabilisé constructible. Donc l'inscription au concours était une manière pour moi d'attirer l'attention sur cet arbre, le faire connaître, et le sauvegarder." 

"Actuellement, le maire travaille avec le propriétaire du terrain pour échanger la parcelle. Ce n'est pas encore fait, mais c'est en très bonne voie. La prochaine grande étape, ce sera l'élagage pour la sécurité. Pour ça, on va faire venir une pointure. L'objectif sera de faire classer cet arbre comme remarquable, et avoir le terrain labellisé espace boisé protégé."

 


Maintenant qu'il est arrivé en première place, cet arbre remarquable va pouvoir être photographié sous tous les angles. Notre dessinateur Thierry Doudoux l'a d'ailleurs déjà croqué (voir dans le tweet ci-dessus). Ce peuplier participera en février à un nouveau concours de l'arbre de l'année, européen celui-ci. Une vraie célébrité.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature environnement