• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Marne : retour de l'eau potable dans le village de Pomacle

Des enfants de la commune de Pomacle se sont portés volontaires pour distribuer des bouteilles d'eau. Un germe, présent dans l'eau courante, prive les habitants de l'eau du robinet. / © Document remis
Des enfants de la commune de Pomacle se sont portés volontaires pour distribuer des bouteilles d'eau. Un germe, présent dans l'eau courante, prive les habitants de l'eau du robinet. / © Document remis

Depuis lundi 5 juillet 2019, les habitants de Pomacle (Marne) ne pouvaient plus boire l’eau du robinet. En cause : la présence d’un germe qui peut provoquer une gastro-entérite. Les habitants ont retrouvé l'eau potable depuis ce vendredi 9 août.
 

Par Flore Caron et Florence Morel

« C’est agréable de se dire que d’un événement embêtant, on peut tirer du positif » se réjouissait Anne Desverronnieres, maire de Pomacle (Marne). Lundi 5 juillet 2019, un germe avait été détecté dans l’eau courante par l’Agence régionale de Santé (ARS). Les habitants ne pouvaient plus consommer l’eau du robinet, sous peine de contracter une gastro-entérite. Dès lors, ils se mobilisaient pour que tous puissent bénéficier des bouteilles d’eau distribuées par Véolia. Depuis ce vendredi 10 août, l'eau potable est de retour dans le village.

Sur son compte Facebook, la mairie avertit toutefois les vacanciers sur le retour : "Si vous revenez de vacances, faites couler l’eau, comme le conseille Veolia dans la vidéo postée ce jour."
 

 
En tout, 1 000 bouteilles arrivaient tous les jours à la salle des fêtes du village. Des bouteilles qu’il a fallu décharger et distribuer aux 438 habitants, ce qui représente 1,5 l d’eau par jour et par personne. Lundi, c’est l’équipe municipale qui s’est chargée de la distribution et mardi, les habitants se sont portés volontaires pour prendre le relais. Deux distributions étaient prévues par jour (de 13 à 14 h et de 18 à 20 h). 
 

Un élan de solidarité

Mardi, des enfants d’une huitaine d’années qui jouaient dans le skatepark attenant sont venus d’eux-mêmes proposer un coup de main pour décharger. « C’est un grand plaisir de voir cela », raconte la maire.
 

Des habitants avaient même pris l’initiative d’apporter les bouteilles chez leurs voisins. Certains, comme les personnes âgées, sont moins mobiles ou moins à même de recevoir les informations. Même si la mairie a essayé de tout mettre en œuvre pour qu’aucune personne ne soit laissée de côté, rien ne peut assurer à 100% que tout le monde ait été prévenu. Ils appellent donc dans les SMS, mails et publications Facebook à relayer l’information au plus grand nombre.  

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus