Marne : saisie de 75 kilos de tabac acheté au Luxembourg, sur la RN4

Suite à un contrôle de la douane, dans le secteur de Sommesous, dans la Marne, un automobiliste a été arrêté avec 250 pots de tabac. Une belle prise! Sans être exceptionnelle, cette saisie intervient alors que la règlementation se durcit. C’est la deuxième en deux mois.

La fouille du véhicule a permis la découverte du tabac.
La fouille du véhicule a permis la découverte du tabac. © Document remis

Il n'est pas possible de ramener de l'étranger plus de 200 cigarettes, 100 cigarillos, 50 cigares et 250 grammes de tabac à fumer. Mais ce sont des quantités bien supérieures à celles autorisées par la règlementation des Douanes qui ont été saisies, samedi 16 janvier 2021. Tout a commencé par ce que les douaniers appellent un contrôle dynamique. Dans le secteur de Sommessous, les agents de la brigade de surveillance intérieure des douanes de Reims ont fait arrêter un véhicule. Lors de la fouille, ils ont découvert 250 pots de 300 grammes de tabac à rouler, soit 75 kilos.

 

Jusqu'à trois ans d'emprisonnement 

L’itinéraire des trafiquants passe fréquemment par la Marne. Ce département enregistre en effet beaucoup de trafics, compte tenu de sa proximité avec la Belgique et le Luxembourg, où les prix du tabac sont moins élevés qu’en France. Lors de son audition, l’automobiliste, qui avait été placé en rétention douanière, a reconnu s’être approvisionné la veille dans plusieurs stations-service au Luxembourg. Indiquant qu’il venait de Metz et qu’il allait à Nantes, pour un mariage, il a précisé qu’il avait réglé en espèces, soit 8.000 euros, ces différents pots de tabac.

Sur instructions du parquet de Châlons-en-Champagne, l’automobiliste a été remis à la brigade de gendarmerie de Fère-Champenoise. Des poursuites pénales sont engagées, et le délinquant sera jugé le 26 mai prochain par le tribunal correctionnel. Il risque une peine de prison pouvant aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement et une amende égale au double du montant de la fraude. Confiscation des produits, du véhicule, suspension du permis de conduire, pendant trois ans, interdiction d’exercer une profession commerciale ou industrielle, de diriger ou de gérer une entreprise, complètent la peine encourue.

 

27% des fumeurs consomment plus avec le confinement 

En 2019, en Champagne-Ardenne, les douanes avaient saisi 17,7 tonnes de tabac. Ce trafic n’est pas nouveau et fait du tort aux débitants de tabac de la région, du département des Ardennes, notamment, qui se plaignent de la concurrence des commerçants belges et luxembourgeois. La lutte contre le trafic de tabac n’est pas près de se réduire, car pour l’Etat, elle s’inscrit également dans une campagne de lutte contre le tabagisme. Mais, la pandémie ne va pas améliorer la situation. Dans une enquête réalisée par Santé Publique France, entre le 30 mars et le 1er avril 2020, 27% des fumeurs déclaraient avoir augmenté leur consommation de tabac pendant le confinement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
douanes société santé trafic économie transports