Marne. Une altercation à l'origine de l'homicide du parc de Mourmelon-le-Grand

L'entrée du bois des Soeurs de Mourmelon-le-Grand (Marne), lieu de la macabre découverte. / © Charles-Henry Boudet/France 3 Champagne-Ardenne
L'entrée du bois des Soeurs de Mourmelon-le-Grand (Marne), lieu de la macabre découverte. / © Charles-Henry Boudet/France 3 Champagne-Ardenne

Un suspect est activement recherché par les forces de l'ordre après avoir donné la mort à un jeune homme de 17 ans, samedi 2 juin, dans un parc public de Mourmelon-le-Grand (Marne). La victime se serait faite poignardée après s'être interposée lors d'une tentative de vol commise par le suspect.

Par V.P. avec Charles-Henry Boudet

En face de l'église de Mourmelon-le-Grand (Marne), le parc municipal est devenu une scène de crime. Dans ce bois des Soeurs, un jeune homme de 17 ans a trouvé la mort samedi 2 juin, poignardé à mort par un individu. La victime aurait été frappée dans le dos à une vingtaine de reprise.

Selon les premiers éléments de l'enquête, tout serait parti d'un échange de regards vers 15 heures. La victime et sa compagne se promenaient dans le parc lorsqu'une altercation éclate. L'adolescent aurait été frappé après s'être interposé alors que le suspect tentait de dérober un sac.

Un agresseur au visage dissimulé

"C'est une catastrophe. Mes pensées vont à ses amis, à sa famille, a confié le maire, très ému, sitôt après la découverte. Il habitait ici. Son père est militaire au 501e régiment de chars de combat."
Interrogé durant une partie de l'après-midi, la compagne de la victime, en état de choc, donne une description succinte du suspect, dont le vidage était dissimulé. Pour l'heure, rien n'indique que les deux hommes se connaissaient avec l'altercation au parc. L'adolescent était un garcon sans histoires selon son grand-père. "Il allait passer son bac S. Son père lui avait acheté une voiture, se rappelle Jean-Pierre Trannoy. Il était très gentil, je comprends pas pourquoi il a pris ces coups de couteau..."

Des opérations de recherches ont aussitot été lancés pour retrouver le suspect. Une trentaine de gendarmes a quadrillé la commune de 5000 habitants, mais l'agresseur reste introuvable. La Brigade de recherche de Châlons-en-Champagne et la Section de recherche de Reims sont en charge de l'investigation.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus