La Marne en vigilance rouge canicule : quelles mesures d'urgence ?

A Reims, la température pourra atteindre 40°C jeudi 25 juillet / © Damien MEYER - AFP
A Reims, la température pourra atteindre 40°C jeudi 25 juillet / © Damien MEYER - AFP

La Marne est passée en vigilance rouge canicule ce mercredi  24 juillet 2019 dans l’après-midi. Des mesures d'urgence ont été prises dans tout le département avec notamment la mise en place, par la préfecture, d'un centre opérationnel départemental.
 

Par Flore Caron

Aucun enfant dehors à partir de jeudi 25 juillet 2019 : c’est la consigne donnée par la ville de Reims à tous les centres de loisirs. Même les espaces verts sont proscrits. Il faut protéger les bambins de la forte chaleur qui est annoncée. La Marne est concernée par l’alerte rouge canicule depuis mercredi après-midi, comme 59 autres départements. A Reims, météo France annonce jusqu’à 40° C.
 

Le musée des Beaux-Arts de Reims partiellement fermé

Loisirs et chaleur font souvent ami-ami  mais quand c’est trop, le premier en pâtit. La ville a donc là aussi pris des mesures. Certains « Concerts au crypto », organisés par la ville sur la scène du cryptoportique de Reims, se verront annulés.  L’événement « Place aux jeux », des animations pour enfants qui devaient être proposées au parc Léo Lagrange, n’aura pas lieu non plus. Depuis quelques jours, les activités pratiquées en gymnase étaient déjà interdites.  

Plus surprenant, les températures étant déjà très élevées dans les salles d’exposition, le premier étage du musée des Beaux-Arts est fermé au public jusqu'à dimanche inclus.
  

Réactivité

Dès ce mercredi 24 juillet au soir, la préfecture met en place un centre opérationnel départemental. Ce centre a pour objectif de regrouper tous les services de l’Etat : SAMU, police, gendarmes et pompiers de manière à ce que la préfecture soit au courant de la situation globale en temps réel et que les actions soient coordonnées.

Un des enjeux essentiel est de protéger les personnes les plus vulnérables. Cela nécessite une extrême surveillance. C’est pour cela que, depuis lundi, la ville de Reims a mis en place une cellule, composée de huit agents de la ville, qui appelle près de 550 personnes par jour pour savoir si elles se portent bien. Il s’agit principalement de personnes âgées mais aussi de personnes en situation de handicap. En cas de non-réponse de leur part, la police peut être amenée à ouvrir une enquête de voisinage.

La mairie de Reims conseille de se réfugier dans les nombreux squares et parcs de la ville – une centaine au total – mais seulement avant 10h parce qu'après il fait déjà trop chaud. La meilleure solution est de rester à l’intérieur.
 

Quant à la SNCF, elle conseille de reporter les voyages dans l'ensemble des départements placés en vigilance rouge.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus