Enfant fauché à Reims : un homme de 18 ans mis en examen pour homicide involontaire aggravé et conduite sans permis

Octobre 2019 à Reims, Valentin, agé de 12 ans, est fauché sur un passage piéton par une voiture alors qu'il se trouve avec père. Il meurt quelques jours plus tard. Quatre mois après sa mort, un homme de 18 ans est mis en examen pour homicide involontaire aggravé et conduite sans permis.

L'accident s'est produit Boulevard Barthou, le jeudi 10 octobre à Reims.
L'accident s'est produit Boulevard Barthou, le jeudi 10 octobre à Reims. © FTV
La mort de Valentin a ému, choqué les habitants du quartier et au-delà. Jeudi 10 octobre 2019, le collégien de 12 ans est fauché sur un passage piéton  par une voiture qui roule très vite, boulevard Barthou, dans le quartier Wilson à Reims. L'enfant est projeté à plusieurs dizaines de mètres. Une scène aussi terrible que rapide qui se déroule devant le père de Valentin, ils marchaient ensemble au moment des faits.
 

Dans la voiture, un 4x4, se trouvent quatre  personnes selon le communiqué publié ce mercredi 12 février par le procureur de la République de Reims. Un 4x4 qui ne s'arrêtera jamais, déclenchant une enquête longue de quatre mois aboutissant à l’identification puis l'arrestation de quatre hommes, trois majeurs et un mineur.

Les investigations se révèlent compliquées pour les policiers de la direction départementale de la sécurité publique de la Marne, l'accident s'est produit à 22h50, il fait nuit et sur place au moment du drame il y a très peu de témoins mais l'un d'entre eux évoque aux enquêteurs  une voiture blanche, de grosse cylindrée, qui arrive à vive allure du quartier Wilson en direction des Châtillons.



 
 

Plusieurs mentions à son casier judiciaire

Ce mercredi 12 février l’affaire a rebondi avec la mise en examen d’un homme de 18 ans originaire du quartier rémois Croix Rouge. Ce Rémois est mis en examen comme le précise le procureur de la République de Reims « pour homicide involontaire par conducteur d'un véhicule terrestre aggravé par délit de fuite, conduite sans permis, non-assistance à personne en danger et soustraction d'objet concernant un délit pour faire obstacle à la manifestation de la vérité ».

Il est soupçonné d’être le conducteur du véhicule mais, selon nos informations, devant le juge d’instruction il est resté silencieux. Il a été reconduit à la prison de Châlons-en-Champagne où il se trouve, pour ne pas avoir respecté un contrôle judiciaire dans le cadre d’une autre affaire, de drogue cette fois.
 

Les passagers de la voiture ont parlé

Toujours selon nos informations, ce sont les trois passagers, deux majeurs et un mineur, présents avec lui au moment des faits qui l'auraient dénoncé. Ils ont reconnu leur présence dans le véhicule et ont été mis en examen pour non-assistance à personne en péril et entrave à la justice par soustraction d’objet susceptibles de servir de preuve.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers accident