Recyclage : dans le Grand Reims, les emballages plastiques se trient dès janvier 2023

Publié le Mis à jour le
Écrit par Matti Faye .

Dès le 1er janvier 2023, les habitants du Grand Reims pourront mettre dans leur bac de recyclage tous les emballages plastiques.

Les consignes de tri changent dans quelques semaines pour les 143 communes* du Grand Reims. Dès le 1er janvier 2023, en plus des papiers, cartons, bouteilles d'eau et autres boîtes de conserve, les emballages plastiques rejoignent la liste des choses à mettre dans le bac jaune de recyclage.

Concrètement, les pots de yaourt, les gourdes de compote, les tubes de dentifrice, les barquettes en polystyrène ou encore les films de protection doivent désormais être triés. Il n'est pas nécessaire de les rincer, il faut simplement veiller à bien les vider.

Il va donc falloir prendre de nouvelles habitudes. "La seule question qu'on peut se poser c'est emballage ou pas emballage. À partir du moment où c'est un emballage, quel que soit le type d'emballage, c'est triable", explique Pascal Lorin, vice-président du Grand Reims en charge de la collecte et du traitement des déchets, également maire sans-étiquette d'Aubérive.

Pour accompagner ce mouvement, qui répond à une obligation légale, une campagne d'information à destination des maires a été lancée dans un premier temps. "Les élus locaux vont être des interlocuteurs privilégiés dans cette opération. Ce sont eux qui vont recevoir les premières questions, les premières interrogations des habitants", précise l'élu.

8 kilos de plus par an et par habitant

Les particuliers vont ensuite être informés par plusieurs canaux. Tout d'abord, des autocollants vont être apposés sur tous les bacs de recyclage en cette fin d'année 2022. Ils listeront tous les types d'emballages bientôt triables. Enfin, un courrier va être envoyé aux 150 000 foyers du territoire pour préciser une nouvelle fois les consignes applicables au 1er janvier 2023.

Le Grand Reims s'attend à collecter 16 % de déchets triables supplémentaires. Cela correspond à 8 kilos supplémentaires par an et par habitant, et autant qui ne finiront donc pas avec les ordures ménagères. Aujourd'hui, 55 kilos de déchets recyclables par an et par habitant sont collectés dans le Grand Reims, un chiffre supérieur à la moyenne nationale de 49 kilos. À titre de comparaison, 140 kilos d'ordures ménagères sont produits chaque année par chaque habitant du Grand Reims.

"On a aussi 16 % du tri actuel qui n'est pas fait. Dans les poubelles d'ordures ménagères, on retrouve 16 % de produits triables. Donc on espère vraiment que grâce à cette communication forte, on va pouvoir passer au delà des 8 kilos attendus", ajoute Pascal Lorin.

Des travaux au centre de tri

Qui dit changement dans les bacs jaunes, dit changement dans les centres de tri des déchets. Le Grand Reims va investir 18 millions d'euros pour adapter le centre Trivalfer. Les travaux doivent être terminés pour début 2024 au plus tard. En attendant, les déchets plastiques vont simplement subir un tri simplifié à Reims avant d'être transférés sur d'autres sites. Mais du côté des particuliers, cela ne change rien. Dès le 1er janvier 2023, ils peuvent trier les emballages plastiques.

Du côté de la fréquence de collecte, rien ne change dans un premier temps. Le Grand Reims va toutefois surveiller de près l'évolution des volumes collectés. "Quand on aura tiré un premier bilan, un des objectifs sera peut-être de réduire les passages au niveau de la collecte des ordures ménagères", explique le vice-président du Grand Reims.

Il faut toutefois noter que collecter l'ensemble des emballages plastiques ne signifie pas qu'ils vont tous pouvoir être recyclés. Mais simplifier le geste de tri pour le consommateur est "primordial pour qu'il trie plus", explique Citeo, l'entreprise agréée par l'État spécialiste du recyclage.

Aujourd'hui, 65 % des emballages plastiques sont recyclables selon Citeo. 15% "disposent de filières de recyclage en développement qui doivent donc encore faire leurs preuves", ajoute l'organisme qui cite l'exemple des pots de yaourt ou des barquettes de jambon.

Les 20% restants ne sont pas du tout recyclables. C'est le cas par exemple des paquets de chips qui associent plastique et aluminium. Ces types d'emballages "font l'objet de projets d'écoconception, de suppression ou de substitution". La loi "prévoit que tous les emballages disposent d’une filière de recyclage d’ici 2030", rappelle Citeo.


* Les 143 communes qui composent le Grand Reims sont les suivantes : Anthenay, Aougny, Arcis-le-Ponsart, Aubérive, Aubilly, Auménancourt, Baslieux-lès-Fismes, Bazancourt, Beaumont-sur-Vesle, Beine-Nauroy, Berméricourt, Berru, Bétheniville, Bétheny, Bezannes, Billy-le-Grand, Bligny, Bouilly, Bouleuse, Boult-sur-Suippe, Bourgogne-Fresne, Bouvancourt, Branscourt, Breuil-sur-Vesle, Brimont, Brouillet, Caurel, Cauroy-lès-Hermonville, Cernay-lès-Reims, Châlons-sur-Vesle, Chambrecy, Chamery, Champfleury, Champigny, Chaumuzy, Chenay, Chigny-les-Roses, Cormicy, Cormontreuil, Coulommes-la-Montagne, Courcelles-Sapicourt, Courcy, Courlandon, Courmas, Courtagnon, Courville, Crugny, Cuisles, Dontrien, Écueil, Époye, Faverolles-et-Coëmy, Fismes, Germigny, Gueux, Hermonville, Heutrégiville, Hourges, Isles-sur-Suippe, Janvry, Jonchery-sur-Vesle, Jonquery, Jouy-lès-Reims, Lagery, Lavannes, Lhéry, Loivre, Ludes, Magneux, Mailly-Champagne, Marfaux, Merfy, Méry-Prémecy, Les Mesneux, Montbré, Montigny-sur-Vesle, Mont-sur-Courville, Muizon, Nogent-l'Abbesse, Olizy, Ormes, Pargny-lès-Reims, Les Petites-Loges, Pévy, Poilly, Pomacle, Pontfaverger-Moronvilliers, Pouillon, Pourcy, Prosnes, Prouilly, Prunay, Puisieulx, Reims, Rilly-la-Montagne, Romain, Romigny, Rosnay, Sacy, Saint-Brice-Courcelles, Saint-Étienne-sur-Suippe, Saint-Euphraise-et-Clairizet, Saint-Gilles, Saint-Hilaire-le-Petit, Saint-Léonard, Saint-Martin-l'Heureux, Saint-Masmes, Saint-Souplet-sur-Py, Saint-Thierry, Sarcy, Savigny-sur-Ardres, Selles, Sept-Saulx, Sermiers, Serzy-et-Prin, Sillery, Taissy, Thil, Thillois, Val-de-Vesle, Tinqueux, Tramery, Trépail, Treslon, Trigny, Trois-Puits, Unchair, Vandeuil, Vaudemange, Vaudesincourt, Ventelay, Verzenay, Verzy, Ville-Dommange, Ville-en-Selve, Ville-en-Tardenois, Villers-Allerand, Villers-aux-Nœuds, Villers-Franqueux, Villers-Marmery, Vrigny, Warmeriville et Witry-lès-Reims.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité