Reims désignée comme l'une des villes hôtes de la Coupe du Monde Féminine 2019

Publié le Mis à jour le
Écrit par Grégoire Schott

La FIFA vient de publier la liste des neuf villes qui accueilleront la compétition. Reims et son stade Delaune en fait partie.

On savait que Reims avait de grandes chances d'abriter des matchs de la Coupe du Monde féminine de football organisée en France en juin 2019. C'est désormais officiel. La Fédération internationale (Fifa) a communiqué ce mercredi la liste des villes qui accueilleront l'événement dans deux ans. 

Sur les onze villes qui étaient candidates, deux ont été écartées : Nancy et Auxerre. Les neuf villes retenues sont Reims mais aussi Grenoble, Lyon, Le Havre, Montpellier, Nice, Rennes, Paris (Parc des Princes) et Valenciennes.

En mars dernier, le maire de Reims, Arnaud Robinet, avait fait le déplacement à Paris pour défendre le dossier devant la Fédération française de football. Un investissement qui a peut-être fait la différence. L'histoire a aussi constitué un argument car le Stade de Reims a été dans les années 70 le club phare du football féminin français. Joueuse à cette époque, l'ancienne internationale Ghislaine Souef faisait aussi partie de la délégation rémoise qui a su convaincre les juges de la FFF.

Si le nombre exact de rencontres disputées au stade Auguste Delaune n'est pas encore fixé, Reims accueillera plusieurs matchs durant l'épreuve.

Cette huitième Coupe du Monde féminine réunira 24 nations. 52 matchs seront disputés, la finale se disputant à Lyon.

Plus d'informations sur le site de la Fédération française de football.

Pour Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, "le choix n’a pas été facile, tous les dossiers présentés par les villes candidates étaient de grande qualité. Nous sommes fiers d’organiser cette huitième Coupe du Monde Féminine de la FIFA. Elle réunira vingt-quatre nations et de nombreux visiteurs étrangers sont attendus. Cet événement mobilisera nos villes, nos régions, les clubs amateurs, les clubs professionnels et le public français. Le football féminin est en plein essor, notamment en France. Ce sera une réussite sportive et populaire, j’en suis persuadé".

Selon Gianni Infantino, président de la Fifa, "cette première annonce sur la route de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019 est une étape importante car les villes hôtes jouent un rôle majeur dans la réussite du tournoi. La France a un grand savoir-faire en matière d’organisation de compétitions internationales et je suis ravi que notre compétition phare de football féminin en bénéficie. Cette Coupe du Monde va avec certitude permettre au football féminin de continuer à prendre toute sa dimension en France et au niveau international».