Législatives 2022 dans la Marne : qui est Anne-Sophie Frigout, la députée RN élue dans la 2e circonscription ?

La candidate du Rassemblement national Anne-Sophie Frigout a remporté ce dimanche 19 juin le second tour des élections législatives face à la candidate de la NUPES Lynda Meguenine dans la 2e circonscription de la Marne. Le département n'avait jamais eu de député d'extrême droite.

Anne-Sophie Frigout, représentante du Rassemblement national, remporte le second tour des élections législatives dans la deuxième circonscription de la Marne, qui regroupe notamment une partie de Reims, Tinqueux ou encore Fismes.

Selon les résultats publiés par le ministère de l'Intérieur, ce dimanche 19 juin, la candidate du parti de Marine Le Pen a obtenu 54,8 %, contre 45,2 % pour son adversaire de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (NUPES), Lynda Meguenine.

Anne-Sophie Frigout était arrivée deuxième du premier tour de scrutin le 12 juin 2022, avec 156 voix de retard sur la candidate NUPES.

"Je tiens à remercier tous les électeurs qui se sont portés sur ma candidature, mais aussi tous ceux qui ont entendu mon appel au barrage républicain contre Lynda Meguenine qui est une candidate d'extrême gauche. Elle soutenait les propos de Jean-Luc Mélenchon qui disait que la police tue", a indiqué Anne-Sophie Frigout sur France 3 Champagne-Ardenne après l'annonce des résultats ce dimanche.

"J'aurai à cœur de défendre les problématiques de pouvoir d'achat et de lutte contre l'insécurité puisque ce sont les principales préoccupations des Français. En tant qu'enseignante en histoire-géographie, j'aurai à cœur aussi de défendre l'école du mérite et aussi la dignité animale qui est un dossier sur lequel je m'engage depuis bien longtemps", a-t-elle ajouté.

"C'est une déception parce que nous avons mené une belle campagne, sur un programme fort, sur le territoire rural et urbain", a indiqué de son côté la candidate battue de la NUPES, Lynda Meguenine. "Nous avons été entendus largement par une partie de la population et moins dans d'autres territoires."

"Il y a un report de voix qui a été fait forcément, notamment à l'appel de LREM et des centristes, a-t-elle ajouté. J'en veux pour preuve qu'il y a un rapport de voix favorable vers la candidate du RN. Je veux dire à cette droite qu'elle est irresponsable et qu'elle a permis à la Marne d'avoir son premier député du Rassemblement national. Ça c'est à la droite que vous le devez."

"C'est bien sûr une déception […] mais ce que nous avons réussi c'est installer une force de gauche unie qui va maintenir ses combats. Sur la question des municipales, je pense que la gauche unie sera présente."

Un recours à venir ?

Anne-Sophie Frigout avait déjà été candidate aux législatives 2017. Elle représentait alors le parti Debout la France, de Nicolas Dupont-Aignan, dans la première circonscription de la Marne. Elle avait obtenu 1,9 % des suffrages exprimés.

Enseignante de profession, elle est membre depuis 2021 du Conseil régional du Grand Est, où elle siège au sein du groupe Rassemblement national et apparentés.

À noter que la candidate investie par la majorité présidentielle, Laure Miller, a annoncé dès le soir du premier tour vouloir déposer un recours après sa défaite. Arrivée troisième du scrutin du 12 juin, elle affirme que de nombreux bulletins à son nom ont été comptabilisés comme nuls. En cause, le nom d'Emmanuel Macron mentionné sur une première version des bulletins. Or, il est interdit de mentionner sur le bulletin d'autres noms que celui du candidat ou de son suppléant.