Victoires de la Musique 2024. Zaho de Sagazan : "avoir travaillé dans un Ehpad m'aide à garder les pieds sur terre"

La chanteuse Zaho de Sagazan était en concert à Reims le 1er février, quelques jours avant les Victoires de la Musique, lors desquelles elle a triomphé le 9 février. Elle nous a confié ses espoirs et son envie de donner du bonheur au public lors d'une interview à France 3 Champagne-Ardenne.

La Quotidienne des Régions
Tous les jours à 13h, notre rédaction vous réserve le meilleur de l'info régionale. Une sélection rien que pour vous, pour rester en lien avec vos régions.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "La Quotidienne des Régions". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Elle a remporté quatre Victoires de la musique le vendredi 9 février au soir. Zaho de Sagazan, 24 ans, est la révélation de l'année côté chanteuse. Nommée cinq fois dans plusieurs catégories, dont la révélation féminine, pour son album La Symphonie des Éclairs, cette artiste originaire de Loire-Atlantique s'est confiée à Samuel Monod, journaliste à France 3 Champagne-Ardenne, lors d'un concert à Reims (Marne) quelques jours avant le 9 février, le soir des 39ᵉ Victoires de la Musique 2024. 

Mise à jour. Zaho de Sagazan remporte quatre trophées : 

  • Révélation féminine 
  • Révélation scène 
  • Album de l’année  (La symphonie des éclairs)
  • Chanson de l’année : La symphonie des éclairs 

"Bravo aux gens dont le métier est de faire du bien [...] ils n'ont pas de Victoire, eh bien je vous la donne" Zaho de Sagazan a dédié sa Victoire de la Révélation Féminine aux soignants, aux pompiers..."Je veux leur faire un bisou, ils n'ont pas trop d'applaudissements. Bravo à tous les gens qui essayent de faire du bien". 

Avec votre album La Symphonie des Éclairs, vous êtes déjà disque d'or, cinq nominations aux Victoires de la Musique, cent concerts en France, au bout d'un an seulement, comment vous accueillez ce succès foudroyant ? 

On le gère comme on peut, moi je suis très heureuse. Je suis trop contente de tout ce qui arrive. Effectivement, c'est un peu comme une tornade, on n'est jamais prêt à gérer genre de choses, mais je suis très bien entourée. Que mes copains très travailleurs, on est tous très bosseurs. Donc, on est contents de ce qui nous arrive, mais plus heureux que fatigués. 

Vous avez été auxiliaire de vie en Ehpad avant de connaître le succès dans la musique, est-ce que ça a laissé une empreinte sur votre travail musical ?

Je suis très heureuse d'avoir fait ce métier. Je le trouve merveilleux. C'est un métier qui est à peu près l'opposé de ce que je fais maintenant, parce que c'est un métier dans l'ombre, dans la solitude, où on est mal payés, on n'est pas reconnus. On fait ça juste pour faire du bien à la personne qui est devant nous. C'est un travail réellement fatigant et en même temps, on se rattache à une chose, au sourire qu'on voit juste devant nous : celui de la personne âgée, de la personne en situation de handicap. C'est un métier qui m'a foutu quelques claques avant d'arriver là, je crois que ça fait du bien aussi pour pouvoir avoir conscience de la vie. 

Cela vous permet de rester les pieds sur terre ? 

Je suis sûre que ça aide en tout cas.

VIDÉO : La Symphonie des Éclairs, de Zaho de Sagazan, dont le clip est nommé dans la catégorie création audiovisuelle

Vous avez une voix d'une intensité rare, entre la douceur du piano et l'électro, est-ce que votre diversité de style est la recette du succès ?

Je ne connais pas la recette du succès. En tout cas, de mon succès peut-être, je suppose. Je pense que c'est ce qui a marché, c'est d'être sincère, et c'est le travail. J'aime autant Barbara que Kraftwerk, je mélange mes influences, c'est-à-dire de faire ce qu'on aime et le faire avec générosité. Cette fois-ci, ça a marché. 

Vous abordez aussi de nombreuses thématiques comme l'hypersensibilité, le rapport au corps, les relations de couple, l'amour, est-ce que c'est un peu votre histoire à vous cet album ? Ou est-ce que vous incarnez un personnage ou l'histoire de votre entourage ? 

Il y a des chansons dans lesquelles je parle vraiment de moi et de mon rapport à ma sensibilité, à mon corps aussi, comme La Symphonie des Éclairs ou Ne te regarde pas. Après, il y a des chansons d'amour. Je n'ai jamais vécu l'amour, j'observe, je regarde comment est-ce que les gens essayent de dealer avec, donc ça dépend des chansons, mais je n'ai pas tout vécu de ce que je raconte. Je crois aussi que le devoir de quelqu'un qui écrit, c'est d'écrire pour les autres. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité