Haut-Rhin : la neige bloque des camions dans les cols vosgiens

En avril, ne te découvre pas d'un fil, en mai les camions restent bloqués. Pour preuve cette photo postée sur Facebook, ce mercredi 5 mai, d'un camion bloqué au col de la Schlucht suite aux chutes de neige. Une photo digne d'un mois de décembre. Alors le short, on le sort quand hein ?

D417, au col de la Schlucht ce matin. Un camion en travers de la route.
D417, au col de la Schlucht ce matin. Un camion en travers de la route. © Info Trafic Haut-Rhin

Déjà la semaine dernière, nous étions en émoi. Non mais c'est vrai quoi : de la neige la neige fin avril fin avril, le Markstein tout blanc. C'est beau ok ce tapis bouclettes mais là c'est bon stop, on l'a bien compris, depuis six mois que ça dure. Il arrive quand le printemps ? 

Déjà Météo France nous expliquait que oui, ça pouvait arriver ces températures inférieures de 4° aux normales saisonnières, qu'il fallait prendre notre mal en patience et notre bonnet en poche. On a attendu un peu. Nos efforts n'ont pas payé.

Aujourd'hui, patatras. Elle est revenue. La neige. Moi j'ai bien senti ce matin, à 6h quand j'ai sorti le nez sur le balcon, qu'il se passait quelque chose. Ça sentait l'hiver à pleines narines et pourtant j'étais pas bien réveillée. Impression confirmée quand j'ai plongé la tête dans les réseaux sociaux. J'ai chopé un rhume. Ça valait bien un article sur notre site internet.

Oui vous avez bien vu, bien lu. Des camions en travers de la route au col de la Schlucht suite aux chutes de neige. La circulation barrée dans les deux sens jusqu'à 8H45. Ça n'a pas de sens. Justement.

Et ces images du Markstein où on pourrait presque faire encore de la luge. Bien couverts hein, -2° on sort pas les tee-shirts. Hallucinant. Et promis, j'ai rien mis dans mes trois cafés auroraux.

 

Il se passe quoi au juste ?

Rien. Ou si. On a la mémoire courte c'est tout. "Pour début mai, il n'y a rien d'exceptionnel à cette fraicheur et cette neige. Le milieu du printemps est toujours capricieux, contrasté. On peut avoir encore froid et déjà chaud" m'explique Christophe Mertz d'Atmorisk Météo. "Souvenez-vous du 11 mai 2020. En 24h nous avions perdus 20°" Ha oui tiens je m'en souviens maintenant. C'était le lendemain du déconfinement. Premier jour de liberté. Fini le beau temps.

Le milieu du printemps est toujours capricieux, contrasté. On peut avoir encore froid et déjà chaud

Christophe Mertz, Atmorisk Météo

"Cet effet yoyo est normal, ce qui l'est un peu moins par contre, c'est ce début de printemps poussif." Notez l'euphémisme. Et je fais remarquer à Christophe que quand on sait faire du yoyo, ce dernier remonte, enfin normalement. Là, rien du tout. Depuis un mois nous sommes en dessous des normales saisonnières. Le yoyo du nul quoi.

via GIPHY

Aujourd'hui compris. 12-14° en plaine ce mercredi. Contre 20 "normalement." Et ce froid, cette neige sur les crêtes devraient durer jusqu'à vendredi. "L'impression de froid sera renforcée par un vent de nord-ouest sensible, quelques giboulées, peut-être du grésil en plaine.".

Chouette. La bonne nouvelle dans toute cette grisaille c'est que ce week-end, il devrait faire, peut-être pas beau, faut pas exagérer, mais sec et chaud. "Sans transition, on devrait avoir samedi des températures tournant autour des 26, 27°. Aussi intenses que brèves. La semaine prochaine c'est reparti pour la fraîcheur"

On devrait avoir samedi des températures tournant autour des 26, 27°. Aussi intenses que brèves.

Christophe Mertz, Atmorisk Météo

Un conseil : ce week-end sortez tout. Le barbac, le rosé pamplemousse, la belle-mère, et le bob.  Car les augustes stoïciens, à demi-nus sous leur toge, l'avaient bien compris. Cueille le jour avant qu'il ne caille. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo neige insolite massif vosgien nature parcs et régions naturelles