• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

METEO - Canicule : jusqu'à 39 degrés attendus dans les Ardennes, la Marne et l'Aube

Boire, rester à l'ombre... autant de consignes à suivre pendant les périodes de canicule / Illustration / © France 3 Champagne-Ardenne
Boire, rester à l'ombre... autant de consignes à suivre pendant les périodes de canicule / Illustration / © France 3 Champagne-Ardenne

A partir de dimanche 23 juin, un épisode de forte chaleur est attendu dans l'ensemble des départements de la Champagne-Ardenne, selon Météo France. Si les températures devraient baisser les premières nuits, elles ne descendront pas en-dessous des 19 degrés à partir de la soirée du mardi 25 juin.

Par Florence Morel

Presque 40 degrés à l'ombre en journée, et pas moins de 19 degrés la nuit. Telles sont les prévisions que Météo France à partir de dimanche 23 juin concernant la Marne, les Ardennes, la Haute-Marne et l'Aube.

Les températures oscilleront autour des 30 degrés l'après-midi dimanche, soit des températures classiques pour un mois de juin. A partir de lundi, le seuil de canicule sera atteint en journée, on prévoit de passer au-dessus des 35 degrés.
- François Gourand, prévisionniste à Météo France.

 

Mercredi sera la journée la plus chaude

Si les températures seront élevées le jour, elles ne devraient pas beaucoup diminuer la nuit. A Troyes par exemple, elles ne devraient pas baisser en-dessous des 20 degrés dans la nuit de mercredi à jeudi. "Il fera entre 39 et 40 degrés en journée", ajoute François Gourand. Des températures quasi record, puisqu'il faut remonter au 1er juillet 2015 pour avoir des relevés à 38,6 degrés. "L'épisode était très bref, analyse le prévisionniste. Contrairement à 2003 où l'épisode avait duré six jours. On avait enregistré jusqu'à 40,6 degrés."
 


A Reims aussi, il faudra sortir les ventilateurs et la crème solaire, avec des températures allant de 37 à 38 degrés, puis 35 à 36 degrés les jours suivants. La nuit, comptez pas moins de 19 degrés, au moment le plus frais, entre 5 et 6h du matin. Le dernier record pour la cité des sacres date aussi de 2003, avec trois jours d'affilée entre 37,8 et 39 degrés.
 

Plus frais à Charleville

Les Carolomacériens s'en sortent un peu mieux pour cet épisode. "Il y a plus d'incertitudes pour Charleville", note François Gourand. Les nuits devraient être légèrement plus fraîches, le termomètre descendant à 17 degrés. En journée aussi, les Ardennais gagneront quelques degrés, avec 37 degrés prévus pour les maximales.

"En tout cas, il n'y aura pas de rafraîchissement avec dimanche", conclut le prévisionniste.
 

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus