Longwy : un nouveau musée des Emaux

Le futur musée des Emaux de Longwy sera inauguré en 2023. L’ancienne Banque de France située dans la ville basse sera le nouvel écrin pour les pièces d’exception qui retracent l’histoire de cet art du feu. Il perdure aujourd’hui avec une production de réputation mondiale.

Musée Emaux Longwy. Visuel façade
Musée Emaux Longwy. Visuel façade © Kompakt Architecture.Atelier Grégoire André.BET2C.Scène Acoustique.Philippe Tytgat.Christophe Rodermann

Après quatre ans de gestation, le nouveau musée des Emaux de Longwy sera inauguré en 2023. L’ancien siège de la banque de France situé dans la ville basse a été racheté par la municipalité au milieu des années 2000.  Ouvert sur la place Leclerc, le prestigieux bâtiment est un écrin à la mesure de la renommée des faïenceries et  Emaux de Longwy.

C’est un équipement moderne qui montrera que l’image de Longwy évolue, elle change, elle se modernise.

Jean-Marc Fournel. maire de Longwy

Musée des Emaux Longwy
Musée des Emaux Longwy © Eric Molodtzoff, France3 Lorraine

"Musée des arts céramiques de Longwy" est le nom officiel de ce nouvel écrin. Il exposera 1.400 pièces d’exception. Elles retracent l’histoire, vieille de plus de deux siècles, de cet art du feu emblématique de la ville frontière. Une histoire qui perdure aujourd’hui avec une production contemporaine bien vivante.

Nous voulons valoriser une collection unique au monde, qui conserve une dynamique artistique et commerciale à travers le design contemporain et mondial.

Olivier Cortesi, directeur du pôle " vie de la cité"

Le projet a été confié au cabinet nancéen Kompakt-Architecture.
Le coût de l’aménagement est estimé à 2,6 M €. Le musée va bénéficier de toutes les techniques muséographiques modernes. Il se veut un lieu vivant, de passage, de découverte et didactique.

Visuel du futur musée des arts céramiques de Longwy
Visuel du futur musée des arts céramiques de Longwy © Kompakt Architecture.Atelier Grégoire André.BET2C.Scène Acoustique.Philippe Tytgat.Christophe Rodermann

Selon Olivier Cortesi, Il ne s’agira pas seulement d’admirer les œuvres mais aussi d’en comprendre les techniques de fabrication, les talents qui s’expriment ainsi que les influences notamment orientales et moyen-orientales.

Ce lieu s’adressera au grand public : les scolaires, les spécialistes, les collectionneurs, les visiteurs de passage qui viendront voir les remparts de la ville haute ainsi qu’une évocation du passé sidérurgique

Olivier Cortesi, directeur du pôle "vie de la cité"

Car le projet s’inscrit aussi et surtout dans une démarche globale de reconquête urbanistique. Ville haute et ville basse sont les deux cœurs d’une même cité.

Bâtiment du futur musée au coeur de la ville basse
Bâtiment du futur musée au coeur de la ville basse © Eric Molodtzoff. France3 Lorraine

Ces dernières années la dynamique s’était concentrée sur la ville haute et les fortifications Vauban laissant la ville basse dans une atonie culturelle et commerciale. La municipalité attend beaucoup de la récente réfection de la place Leclerc et du nouveau musée.

L’équilibre entre les deux cœurs de ville est important. Le futur musée des arts céramiques sera un des moteurs de la redynamisation de la ville basse

Jean-Marc Fournel, maire de Longwy

Portée par l'élan de ce projet prestigieux, la ville de Longwy pense déjà au moteur suivant.

Ancienne halle des fonderies du comte de Saintignon
Ancienne halle des fonderies du comte de Saintignon

Il concerne la dernière halle de l’usine de fonderie du comte de Saintignon, un des rares témoignages de l’épopée de la sidérurgie longovicienne encore debout. Située au cœur de la ville basse, elle sera  transformée en lieu culturel à vocation musicale.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musée culture patrimoine art architecture et urbanisme architecture