Affaire Timeo : empoisonné par une dose 16 fois trop élevée, les parents sortent de leur silence

Le garçon de quatre ans est décédé le 1er mai 2015 à l'hôpital pour enfant du CHU Brabois de Nancy. Il avait reçu une trop forte dose de médicaments, la colchicine, une molécule mortelle en trop grande quantité. Les parents dénoncent le manque de communication de l'hôpital.

© France 3 Lorraine
Leur fils unique est mort le 1er mai 2015 au CHU Brabois de Nancy, et tout ce qu'ils ont reçu, c'est une lettre de condoléances. Les parents de Timeo sont en colère.

Lors d'un point presse, ils ont dévoilé que leur jeune garçon, d'à peine quatre ans, est décédé d'une crise cardiaque suite à une dose 16 fois trop élevée de colchicine, un médicament mortel en trop grande quantité. Leur colère et leur amertume et d'autant plus grande que ce n'est pas l'hôpital qui leur a dévoilé les circonstances de la mort de Timeo, mais les enquêteurs.

Les parents ont écrits une lettre au président François Hollande pour demander le renforcement des protocoles de sécurité dans les hôpitaux. Ils avaient porté plainte pour "homicide involontaire" afin de connaître exactement les circonstances du drame. La procédure est en cours mais il faudra attendre encore longtemps avant qu'un responsable soit désigné.


Les explications de Jean-Pierre Petitcolas et André Abalo :

durée de la vidéo: 01 min 36
Affaire Timeo : empoisonné par une dose 16 fois trop élevée

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice santé