Agression dans les bus : les conducteurs en grève à Nancy, les négociations au point mort

Dans le Grand Nancy, les agressions contre les chauffeurs de bus se succèdent depuis plusieurs mois. Mardi 19 mars une grande majorité d'entre eux est en grève. Un mouvement qui est parti pour durer. Des perturbations importantes sont à prévoir.

Un chauffeur de bus de 22 ans a été violemment frappé au visage il y a quelques semaines en plein cœur de Nancy, place des Vosges. "Il y a eu plusieurs droits de retrait ces derniers mois par suite d’agression sur le réseau". Mardi 19 mars 2024, une majorité des conducteurs du Réseau Stan* est en grève. Des perturbations importantes sont à prévoir. 

La grève porte surtout sur la dégradation des conditions de travail, sur l’insécurité et l’échec de la négociation annuelle obligatoire (NAO) sur le plan salarial.

Hicham Bouguerra, délégué syndical Sud du Réseau Stan

Un mouvement très suivi. Hicham Bouguerra est le délégué syndical Sud du Réseau Stan. Il explique que la grève porte surtout "sur la dégradation des conditions de travail, sur l’insécurité et l’échec de la négociation annuelle obligatoire (NAO) sur le plan salarial". 

Sud Solidaires, syndicat majoritaire, précise que pour l'instant le préavis court jusqu'au 6 juin. "On demande la géolocalisation de tout le personnel de sûreté, augmentation des contrôleurs et des équipes intervention. Entre 2017, date de la convention, et aujourd’hui, on a connu les pires agressions sur le réseau Stan", ajoute Hicham Bouguerra à France 3 Lorraine. Des agressions verbales et physiques.

 

La colère des chauffeurs porte-t-elle notamment sur leur sécurité ? Gaëlle Bardoul, la directrice de Kéolis Grand Nancy explique que "des mesures ont déjà été prises avec des équipes d’intervention. La géolocalisation existe déjà. Lorsqu’un conducteur veut rentrer avec le PC en conversation, le message est envoyé et même, on peut solliciter les services de police. On sent une montée de l’agressivité. Les services de police sont à nos côtés". En mettant en place des médiateurs dans les bus, la direction espère apporter une première réponse. 

Pour l'heure, les négociations sont au point mort. La direction de Kéolis Grand Nancy a proposé de rencontrer les organisations syndicales. Elle a reçu une fin de non-recevoir.

*Réseau Stan-Horaires et trafic : https://www.reseau-stan.com/se-deplacer/horaires/fiches-horaires-des-lignes-1