Covid-19 : au CHRU de Nancy, la vaccination des enfants les plus fragiles a débuté

Publié le

Le CHRU de Nancy (Meurthe-et-Moselle) permet, à partir de ce vendredi 17 décembre 2021, la vaccination des enfants dits "fragiles", âgés de cinq à onze ans. Cela concerne les petits qui présentent un risque de faire une forme grave de Covid-19 mais également ceux qui vivent avec un adulte vulnérable.

Dans ce nouveau centre de vaccination du CHRU de Nancy (Meurthe-et-Moselle), situé à l‘hôpital d’enfants de Brabois, les professionnels de santé ont mis en place un nouveau dispositif pour accueillir et vacciner les enfants de cinq à onze ans, les plus fragiles face au virus. L’accueil se fait sur rendez-vous à compter du vendredi 17 décembre 2021.

Quels sont les enfants concernés ?

En France, ce sont au total 360.000 enfants de cinq à onze ans qui sont concernés par ce dispositif. Après le feu vert des autorités sanitaires, ce mercredi 15 décembre 2021, le gouvernement a étendu les injections aux plus petits souffrant d'une pathologie à risque de forme grave comme une maladie cardiaque, la trisomie 21, le diabète, l’obésité, l’asthme sévère, entre autres, ou vivant dans l'entourage d'une personne immunodéprimée

Les médecins nous ont conseillé de faire vacciner notre fils car on ne sait pas comment il pourrait réagir s’il contracte le Covid-19

Une maman

"Les médecins nous ont conseillé de faire vacciner notre fils car on ne sait pas comment il pourrait réagir s’il contracte le Covid-19. Chacun son métier, donc nous faisons vraiment confiance aux médecins qui nous accompagnent depuis la naissance de notre fils", confie la maman d’Oscar, porteur d’un handicap. Elle est venue faire vacciner son enfant ce vendredi matin, dès le lancement du dispositif au CHRU de Nancy.

Ces enfants bénéficient tous d’un TROD, un test sérologique rapide, avant la vaccination. En effet, nous n’administrons qu’une seule dose aux enfants ayant déjà été en contact avec le Covid-19, pour éviter de rares effets secondaires en cas de deuxième dose sur des enfants qui ont déjà contracté le virus

Pr Cyril Schweitzer, chef du Pôle Enfants-Néonatalogie du CHRU de Nancy et professeur à la Faculté de Médecine de Nancy (Meurthe-et-Moselle)

Ici, au Pôle Enfants-Néonatalogie du CHRU de Nancy, les enfants âgés de cinq à onze ans présentant une santé fragile ou vivant avec un adulte vulnérable, peuvent désormais recevoir leur première dose de vaccin contre le Covid-19. "Des salles ont été aménagées pour l’occasion, les enfants ne passent pas dans les urgences ou à travers les autres services de soin. Ils bénéficient tous d’un TROD, un test sérologique rapide, avant la vaccination. En effet, nous n’administrons qu’une seule dose aux enfants ayant déjà été en contact avec le Covid-19, pour éviter de rares effets secondaires en cas de deuxième dose sur des enfants qui ont déjà contracté le virus", explique le Pr Cyril Schweitzer, chef du Pôle Enfants-Néonatalogie du CHRU de Nancy et professeur à la Faculté de Médecine de Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Autre nouveauté, au CHRU de Nancy, l’association Les Blouses Roses remet un petit cadeau à chaque enfant vacciné.

Une formule pédiatrique du vaccin Pfizer, trois fois moins dosée

La dose administrée est adaptée aux enfants, davantage diluée et plus petite. Il s’agit d’une formule pédiatrique du vaccin Pfizer, trois fois moins dosée. Les flacons, qui comportent dix doses, ont un bouchon orange pour les différencier des doses adultes qui présentent un bouchon violet et ainsi éviter toute erreur.

En décembre 2021 en France, près de deux millions de doses pour enfant ont été commandées et un million supplémentaire sera livré en janvier. Côté schéma d’injection, pas de changement par rapport à celui imposé aux adultes, il faut compter deux doses espacées de 21 jours dans la plupart des cas, une seulement si l'enfant a déjà contracté le Covid-19. 

D’ici à début janvier, la vaccination pourrait être ouverte à tous les enfants de cinq à onze ans sans, pour l’instant, la rendre obligatoire.