Kingersheim : meurtre en août 2019, trois suspects interpellés et mis en examen à Marseille

Près d'un an après la mort d'un homme abattu au volant de son véhicule à Kingersheim (Haut-Rhin), dix individus ont été interpellés à Marseille la semaine dernière. Trois d’entre eux ont été mis en examen par la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy qui a piloté l'enquête.
 

La rue de Guebwiller à Kingersheim, où les coups de feu ont été tirés en août 2019.
La rue de Guebwiller à Kingersheim, où les coups de feu ont été tirés en août 2019. © Stéphanie Mallauran
Coup d’accélérateur dans l’enquête sur le meurtre d’un homme à Kingersheim (Haut-Rhin), en août 2019. La Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy, qui pilote l’enquête, indique ce jeudi 2 juillet 2020, avoir interpellé dix individus la semaine dernière à Marseille, toutes suspectées d’avoir participé aux faits ou à leur préparation. Parmi ces suspects, deux individus marseillais, âgés de 23 et 24 ans au moment des faits et présentant "de lourds antécédents judiciaires", ont été mis en examen pour meurtre et tentative de meurtre.

Une troisième personne, "soupçonnée d'avoir participé à la préparation du déplacement des malfaiteurs en Alsace", a quant à elle été mise en examen pour complicité de meurtre. Les trois hommes ont été placés en détention provisoire. Un coup de filet, réalisé à la suite de "minutieuses investigations" menées par la PJ de Mulhouse, en charge de l'enquête.
 
Le mobile de ce meurtre survenu sur un parking "reste (...) à déterminer", a encore indiqué la juridiction nancéenne dans son communiqué, précisant que les investigations se poursuivent pour déterminer les circonstances exactes des faits. Au moment de l'affaire, le parquet de Mulhouse avait évoqué un probable "règlement de comptes" dans le cadre d'une affaire de stupéfiants.

La victime, cible de douze coups de feu

Le 15 août 2019, il était aux alentours de 16 heures lorsque la victime, Samir Labdazi, un Mulhousien de 39 ans, connu des services de police pour des affaires de stupéfiants, était abattu par un homme armé d’un pistolet semi-automatique, alors qu’il se trouvait garé au volant de son véhicule. Le tueur tirait à douze reprises sur la victime. Un des passagers du véhicule de la victime parvenait à prendre la fuite alors que le second, âgé de 47 ans, était atteint d’une balle qui le touchait à la tête, sans causer de blessure grave. Le tueur s’était rendu sur les lieux au moyen d’un véhicule volé conduit par un second malfaiteur.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers police sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter