Nancy : "Basic Bot", des robots entraîneurs de sport pendant le confinement, une idée des étudiants de l’atelier ARTEM

Publié le Mis à jour le
Écrit par Malika Boudiba
Les robots de "Basic Bot" sont prêts pour le 2 avril à 14H
Les robots de "Basic Bot" sont prêts pour le 2 avril à 14H © Philipe Drouot / FTV

"Basic Bot" est une performance théâtrale et robotique à vivre en ligne en direct le 2 avril à 14H avec les étudiants de Mines Nancy et de l’ICN Buisness School. Elle sera suivie d’un débat avec des chercheurs en robotique et en intelligence artificielle. 

Ils ne manquent pas d'imagination, les étudiants de l'atelier ARTEM "We are the Robots " de cette année universitaire. Ils sont en deuxième année à Mines Nancy ou à ICN Business School, Université de Lorraine et ont choisi ce module qui mêle science et art. Ils ont travaillé avec leur professeur, Patrick Hénaff spécialiste en robotique et Alain Dutech, chargé de recherche à Inria Nancy, spécialiste en intelligence artificielle. Tous les deux sont chercheurs au Département Systèmes Complexes Intelligence Artificielle et Robotique du laboratoire Loria / Inria à Nancy. Mais aussi, pour la partie artistique, avec Raphaël Gouisset, artiste, metteur en scène, membre du collectif "Les Particules", qui travaille sur la question du "théâtre numérique" depuis de nombreuses années. 

Le 2 avril prochain à 14H, vous pourrez découvrir leur création "Basic Bot" sur la page Facebook de Mines Nancy une œuvre collective robotique et théâtrale. Les étudiants ont mis en scène leur propre ennui pendant le premier confinement et l'idée qui leur a traversé l'esprit de trouver une salle de sport virtuelle. Dans leur histoire, cette salle est tenue par des robots. Voilà pour le point de départ de cet atelier. Une fois par semaine pendant quelques mois, ils se sont retrouvés avec leurs encadrants à la fois pour écrire leur scénario et le mettre en scène, mais aussi pour programmer. Pour les étudiants de Mines Nancy, la robotique fait partie de leur formation. Mais pour les étudiants de l’ICN  la découverte est totale.  Bienvenu est étudiant en 2e année à Mines Nancy : "Avec nos compétences de programmation robotique, transmettre des émotions et permettre aux spectateurs de se poser des questions sur les problématiques de la robotique et de l'intelligence artificielle, c'est intéressant." Pour Camille, étudiante à l’ICN Buisness School, la démarche est différente : "J'ai choisi cet atelier parce que je voulais me familiariser avec la programmation et l'intelligence artificielle. C'est vraiment très novateur et dans les problématiques actuelles. Ce qui m'intéresse finalement, c'est de communiquer avec les robots et aussi de voir les différents aspects de la programmation". 

Ce qui m'intéresse, c'est de travailler avec de futurs ingénieurs.

Raphaël Gouisset, artiste, metteur en scène, membre du collectif "Les Particules"

Raphaël Gouisset,  artiste et membre du collectif "Les particules"  s’intéresse depuis longtemps à la place des robots dans notre société. Il a travaillé sur la question dans plusieurs spectacles ("Je ne suis pas un astronaute"...). "Ce qui m'intéresse, c'est de travailler avec de futurs ingénieurs. Ils ont écrit leur texte. Je viens apporter un regard de mise en scène. Je trouve cela intéressant que le robot puisse être un objet artistique." Les étudiants découvrent le jeu d’acteur. Pour Raphaël Gouisset, ce n’est pas un problème, bien au contraire : "Ils ne sont pas comédiens. C'est un atelier dans une université. Leur histoire évoque leur confinement. Elle implique de mettre en œuvre des techniques telles que la visioconférence, etc. C’est un vrai défi à la fois technique et artistique et c’est passionnant. L'objet final sera entre la performance artistique et la médiation scientifique. Il a toute sa place dans un amphi universitaire. " 

Les robots vont apparaître de plus en plus dans notre vie de tous les jours

Patrick Hénaff, Professeur des Universités, Mines Nancy université de Lorraine

Pour Patrick Henaff,  enseignants à Mines Nancy et chercheur, cet atelier a un double objectif scientifique et pédagogique. "La question qui se cache derrière, c'est le rapport entre l'humain et la machine. Les robots vont apparaître de plus en plus dans notre vie de tous les jours."  L'atelier questionne l’avenir. Intelligence artificielle, robots humanoïdes, comment les humains vont interagir avec les machines ? D’autres questions surgissent tous les jours. Elles sont éthiques, sociétales, etc. Les étudiants sont aussi directement confrontés à ces questions. D’ailleurs, dans leur scénario, le comportement des robots ressemble étrangement à celui des humains et semble au fil de l’histoire en prendre les travers. Mais, pour découvrir toute l'histoire, il faudra être au rendez-vous le 2 avril à 14H. 

IA et robotiques, le débat 


Après la représentation d’une vingtaine de minutes, les étudiants répondront aux questions des internautes. Après quoi des scientifiques en Intelligence artificielle et en robotique (Université de Lorraine, CNRS, INRIA) répondront à toutes les questions. L’objectif d’un tel rendez-vous est bien là : sensibiliser le grand public aux applications de ces domaines de recherche et questionner cette nouvelle forme d’interaction qui va bouleverser nos sociétés dans un futur très proche.

We are the Robots reportage

La représentation et le débat sont gratuits, en ligne et pour tout public. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.