• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Nancy: un train percute un bus à Blainville-sur-l’Eau, mais ce n'est qu'un exercice

Important dispositif de secours déployé lors d'un exercice "type Orsec" à la gare de Blainville-sur-l'Eau, mercredi 13 mars 2019. / © Grégory Boileau. France 3 Lorraine
Important dispositif de secours déployé lors d'un exercice "type Orsec" à la gare de Blainville-sur-l'Eau, mercredi 13 mars 2019. / © Grégory Boileau. France 3 Lorraine

Un exercice type Orsec, s’est déroulé à la gare de triage de Blainville-sur-l’Eau / Damelevières (Meurthe-et-Moselle) ce mercredi 13 mars. Une collision entre un train de voyageurs et un autobus était simulée. Un dispositif impressionnant de secours et d'assistance a été déployé.

 

Par Francine Dubail

Dans le secteur de Blainville-sur-l’Eau (Meurthe-et-Moselle) vous avez peut être croisé des dizaines de véhicules de secours et d'assistance, ce mercredi 13 mars 2019 vers 18h30. Pas de panique, il s'agissait d'un entraînement! C'était un exercice de sécurité civile de type "ORSEC nombreuses victimes" qui était organisé par la préfecture à la gare de triage de Blainville-surl’Eau / Damelevières (Meurthe-et- Moselle).

320 sauveteurs ont été mobilisés: sapeurs-pompiers, ambulanciers, policiers, gendarmes... Et leurs nombreux véhicules.
Le scénario proposait d'intervenir sur une collision entre un bus et un train, un accident de voie publique à un passage à niveau avec une cinquantaine de victimes.

Cet exercice était d'un grand réalisme grâce à la mise en place par la SNCF d’une rame "voyageurs" et d’un autobus par le SDIS.

Tester le plan Orsec

L'objectif de l'exercice était de préparer les personnels sapeurs-pompiers,  du SAMU (dont les stagiaires "médecine de catastrophe") et des forces de l’ordre à la gestion d’un événement impliquant de nombreuses victimes.

Le plus difficile c'est de définir les priorités et de coordonner les actions.
- Sébastien Dordhain, commandant de la gendarmerie de Meurthe-et-Moselle -

La possibilité de s’entraîner dans ces conditions proches du réel permet de tester des modalités d’intervention qui seront reproduites lors d’accidents intervenant sur le réseau ferroviaire.
Tester le dispositif ORSEC "secours à nombreuses victimes" (NoVi) pour entraîner les services de secours, à intervenir vite et bien ensemble lors d'évenements est essentiel.

En 2018, deux accidents rééels à des passages à niveau se sont produits dans le département. L'un avait eu lieu entre Saulxures-les-Vannes et Barisey-au-Plain, près de Toul en août et l'autre en octobre à Laneuveville-devant-Nancy.



 

Sur le même sujet

"Aider cette belle jeunesse"

Les + Lus