Nancy : des fouilles archéologiques sur le site de l'ancienne prison Charles III

Des fouilles archéologiques ont démarré sur le site de l'ancienne prison Charles III, dans le cadre du projet Nancy Grand Coeur. Elles se font sur un espace de 9.000 m², par l'INRAP, Institut national de recherches archéologiques préventives. 

Des fouilles archéologiques dites préventives ont démarré sur le site de l'ancienne prison Charles III.
Elles sont réalisées par l'INRAP, Institut national de recherches archéologiques préventives, dans le cadre du projet de Nancy Grand Coeur

Les fouilles se font sur une surface de 9.000 m². Elles servent à enrichir les connaissances des archéologues sur le positionnement des remparts, comment ils ont été construits puis démolis. Les archéologues espèrent affiner leur savoir sur l'ancien bastion avec ces fouilles qui démarrent cent à deux cents mètres plus loin. 
Ils ont déjà pu constater que le mur, d'une épaisseur de 3 à 4 mètres, a été miné à la poudre noire.

Des fouilles ont dejà été réalisées l'année dernière dans la zone de l’ancien grand parking situé devant la caserne Joffre. Ils y ont reconstruit un mur de l’ancien bastion de Saurupt, construit au début du XVIIe siècle, en 1630, sur décision de Charles III, et détruit par Louis XIV en 1697.

La durée du chantier est relative à l'importance des vestiges à fouiller mais deux mois et demi ont été prévus ainsi qu'une fin en début juin

Découvrez les photos réalisées aujourd'hui mardi 10 mai 2016 : 

 

Des fouilles archéologiques ont démarré sur le site de l'ancienne prison Charles III, dans le cadre du projet Nancy Grand Coeur. Elles se font sur un espace de 9.000 m², par l'INRAP, Institut national de recherches archéologiques préventives. ©France 3 Lorraine

 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité