Nancy : prolongation de l'exposition du plus grand squelette d’ichtyosaure du monde, un monstre marin de neuf mètres

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Quemener

Jean-Philippe et François-Xavier Blouet, géologue et préparateur de fossiles sont passionnés de paléontologie. A la BU d'ingénieurs de Brabois, ils dévoilent le plus grand squelette au monde de ce reptile marin carnivore apparus bien avant les dinosaures. Exposition prolongée au 25 juin.

Dans la bibliothèque universitaire des ingénieurs de Nancy-Brabois, jusqu'au 25 juin 2021, est exposé, en avant-première, le plus grand squelette d’ichtyosaure du monde, un géant de 9 mètres, "Ancient sea monsters : 180 millions d'années sous les mers". 

Jean-Philippe Blouet est un ancien élève de l’ENSG (École Nationale Supérieure de Géologie). Et aujourd’hui, il est chercheur à l’université de Bruxelles. Son frère, François-Xavier, est lui préparateur de fossiles. Et une passion commune pour le Jurassique réunit les deux frères depuis toujours.

Ici, on voit une coquille Saint-Jacques, un bivalve, car au fond d'une rivière, on peut les voir facilement. 

François-Xavier, préparateur de fossiles

Mercredi 28 avril 2021, les deux chercheurs se baladent vers la colline de Sion (Meurthe-et-Moselle). François-Xavier, au bord d'une rivière, nous explique : "On découvre à l'instant un fossile et cela veut dire qu’ici, il y a 180 millions d’années, il y avait la mer, tropicale et chaude, avec toute une faune et parfois des reptiles marins, les super prédateurs de l’époque."

Son frère Jean-Philippe ajoute : "Regardez, on est juste en bas de la colline de Sion. Si on trouve des fossiles ici, dans le fond de la rivière, c’est parce qu’elle creuse et taille les roches. C’est pour ça que l’on a un sous-sol qui est visible. Ailleurs, dans la campagne ou dans la forêt, on aurait la même chose, potentiellement. Mais tout est recouvert par la végétation". Alors pourquoi trouve-t-on des dépôts marins en Lorraine ? Quels sont les mécanismes qui ont formé ces fossiles exceptionnels ? "Il est quand même rare de trouver des fossiles de grands reptiles marins. Avec mon père, on cherche depuis vingt dans la région et ça reste très rare".

Monstres marins préhistoriques en Lorraine

Les deux frères sont surtout passionnés par les découvertes de fossiles de dinosaures, reptiles et autres espèces préhistoriques. 
"On a des endroits favoris où l’on reste quand même à peu près sûr de trouver quelque chose. Nous, on a grenouillé un peu partout, on a farfouillé, et on a trouvé", dit Jean-Philippe. Car les deux experts ont l'habitude de venir à cet endroit. "Avant il y avait la mer et des reptiles marins. Ici, c’est vrai que c’est un bon endroit pour chercher des fossiles", explique François-Xavier.

Dans leurs périples, les deux aventuriers-chercheurs ont découvert des centaines d'os d'ichtyosaures des mammifères géants. Les ichtyosaures sont des "poissons reptiles" qui vivaient en Lorraine il y a 180 millions d’années. Ils mesuraient entre un et vingt mètres de long, avaient un museau allongé avec des dents pointues. Ils se déplaçaient à l'aide de puissantes nageoires jusqu'à 40 km/h.

Importante découverte historique

Dans la bibliothèque universitaire des ingénieurs de Nancy-Brabois, les deux frères passionnés exposent depuis le mardi 6 avril dernier, en avant-première, le plus grand squelette d’ichtyosaure du monde : un géant de 9 mètres. Et l'ambiance est d'emblée posée : "Les traces de blessures sur les os vous feront ressentir l’intensité des combats de ces monstres tandis que le rarissime squelette d’une mère fossilisée avec ses embryons touchera votre sensibilité. Ainsi, on peut voir des os avec des traces très nettes de morsures."

Jules Verne raconte dans son livre Voyage au Centre de la Terre l'histoire de ces combats entre monstres marins préhistoriques.

Si vous aussi la préhistoire, la géologie ou encore les monstres marins vous passionnent, l'exposition est à ne pas manquer. Elle se déroule jusqu’au 28 mai 2021. La BU ingénieurs de Nancy-Brabois est accessible uniquement sur rendez-vous. Incrivez-vous en cliquant sur ce lien.