Nancy: qui sont ces jeunes qui font grève et marchent pour défendre le climat ce vendredi, que veulent-ils ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jean-Christophe Dupuis-Rémond

C'est désormais un rendez-vous hebdomadaire, le rassemblement des jeunes pour la défense du climat. Ce vendredi 15 mars, ils étaient 800 sous la pluie à Nancy pour le rassemblement Place Stanislas. A Metz, ils étaient 600. Certains nous ont expliqué le sens de leur engagement.

En réponse à l'appel de la jeune Suédoise Greta Thundberg qui mène et prône depuis plusieurs une grève pour le climat, les jeunes Nancéiens se sont rassemblés à 14h place Stanislas à Nancy (Meurthe-et-Moselle) ce vendredi 15 mars 2019.

Ils étaient un peu plus de 800 au pied de la statue du roi de Pologne selon le décompte de notre journaliste sur place. Plusieurs d'entre-eux ont pris la parole pour dénoncer l'inaction des gouvernements face à l'urgence climatique.

A Metz, également sous la pluie, ils étaient 600, mobilisés pour marcher pour la défense de l'environnement.

Une marche pour mobiliser

Ce matin, plus d'une centaine d'élèves avaient quitté le lycée Chopin de Nancy vers 9h pour entreprendre une tournée des établissements scolaires de la ville. Ils ont entendu l'appel de la jeune Suédoise Greta Thunberg. Et comme dans d'autres villes de Lorraine et du Monde, ces lycéens de Nancy ont choisi eux-aussi de se mobiliser chaque vendredi en faisant la grève pour le climat (#Strike4climate).
Et ils ne sont pas seuls !
Au fur et à mesure de la matinée, les effectifs de ce rassemblement festif, bon enfant mais sérieux dans son engagement sont venus grossir au rythme des étapes devant les autres lycées et dans les facultés de la cité ducale.

Paroles de jeunes

En parallèle, l'action de défense du climat est également prise en compte par des parents d'élèves, ceux de l'école Braconnot. Un certain nombre d'entre-eux sont ainsi rassemblés ce vendredi matin pour des ateliers pédagogiques, au sein de la MJC Lillebone en compagnie des élèves. Avant de rejoindre à leur tour le rassemblement Place Stanislas en début d'après-midi.

Du monde pour les débats ?

Toute la question est de savoir si tous ces lycéens mobiliséq ce vendredi matin seront de retour dans leurs établissements pour participer dans l'après-midi aux débats sur le climat voulus par le ministre de l'Education Nationale, Jean-Michel Blanquer. Une initiative ministérielle qui semble s'apparenter pour nombre d'observateurs à une tentative de se "raccrocher aux branches"...

Dans l'académie de Nancy-Metz, plusieurs de ces débats étaient organisés. Comme par exemple à Schoeneck où s'est rendue l'une de nos équipes.  

Une marche régionale "adulte" samedi pour le climat

Cet engagement des jeunes pour le climat va trouver écho ce samedi 16 mars, avec une nouvelle grande marche pour le climat lancée à Nancy, à l'appel de nombreuses associations. Une manifestation pour laquelle 146 personnes se sont portées coorganisatrices. Une façon de répondre à l'interdiction par la préfecture d'une marche identique en décembre dernier. Plusieurs personnes avaient alors été entendus par la police.

Le départ de cette marche "des adultes" aura lieu ce samedi place Charles III à Nancy à 14h00.