Nancy: Luppa, future reine des rings

Luppa Chassard pratique le kickboxing depuis l'âge de cinq ans. / © Boris Kratschmar
Luppa Chassard pratique le kickboxing depuis l'âge de cinq ans. / © Boris Kratschmar

Luppa Chassard n'a que dix ans mais elle est déjà passionnée par la boxe pieds-poings. Vice-championne de France de kick-boxing en 2019, la petite Nancéienne va tenter de décrocher trois ceintures nationales au printemps prochain. Et elle se donne les moyens de ses ambitions. 

Par France 3 Lorraine

A peine sortie de l’école, Luppa prépare déjà son sac d’entraînement. Direction le Punch à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Cinq fois par semaine, cette fillette de dix ans (et demi !) vient transpirer dans cette salle spécialisée dans les sports de combat.

Puissante et sérieuse

Le truc de Luppa, c’est la boxe pieds-poings. Son papa, ancien boxeur professionnel, l’a emmenée ici pour une initiation quand elle n’avait que cinq ans et elle a tout de suite accroché.

Elle avait essayé la gymnastique, la danse, mais ça ne lui avait pas plu. À la salle de boxe, elle a découvert qu’on pouvait faire de la corde à sauter, des exercices ludiques et pas uniquement du combat. Elle adore venir ici. Elle a vraiment trouvé son sport !
- James Chassard, papa de Luppa.

Luppa, qui est aujourd’hui en CM2, s’entraîne essentiellement avec des garçons, mais cela ne la gêne pas. Quand elle ne vient pas à la salle, elle ressent même une sorte de manque.

J’ai découvert que si on était énervé, qu’on se sentait mal, on pouvait se défouler grâce à la boxe. La boxe pour moi, c’est un passe-temps, ça me fait bizarre quand je ne viens pas !
- Luppa Chassard, vice-championne de France de kick-boxing 2019.

Luppa s'entraîne cinq fois par semaine au Punch Nancy. / © Yoann Rodier
Luppa s'entraîne cinq fois par semaine au Punch Nancy. / © Yoann Rodier

Le Grand Chelem dans le viseur

Luppa est très puissante pour son âge. La demoiselle combat dans la catégorie des moins de 47 kilos. L’an dernier, pour sa première saison en compétition, elle est devenue vice-championne de France de kick-boxing, alors qu’elle était surclassée d’une année.

Elle a beaucoup de force pour son âge. Mon rôle c’est réussir à la canaliser et à la faire évoluer techniquement. Elle est très sérieuse à l’entraînement. Et surtout on voit qu’elle vient avec plaisir. Il faut qu'elle garde cela!
- Antoine Deremetz, entraîneur de kick-boxing

Au printemps, Luppa disputera les finales des championnats de France en kick-boxing, mais aussi en boxe thaï et en K1 (ces trois disciplines sont très proches, mais comportent quelques variantes dans leurs règles).

Depuis deux mois, la jeune Nancéienne suit des cours de boxe anglaise pour perfectionner sa technique de poing et sa garde. Elle rêve de décrocher les trois ceintures nationales. Sans doute les premières d’une longue série...

Retrouvez notre reportage sur Luppa Chassard:

PAS DE COMBAT AVANT SEIZE ANS

Comme tous les boxeurs âgés de moins de 16 ans, Luppa n'est pas autorisée à faire de vrais combats
Lors des différents championnats auxquels elle participe, elle prend part à des assauts, qui ne se déroulent pas sur un ring mais sur un tatami.
C'est avant tout la technique qui est prise en compte par les juges lors de ces oppositions. 
Casqués et protégés au niveau des coudes, des tibias et du buste, les jeunes encourent peu de risques de blessure. 

Sur le même sujet

Les + Lus