• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Nancy : la petite fille de Pierre et Marie Curie partage sa Science

La science doit énormément à Marie Curie / © @Académie Lorraine des Sciences
La science doit énormément à Marie Curie / © @Académie Lorraine des Sciences

Hélène Langevin-Joliot appartient à une famille prisonnière de la physique nucléaire dont elle est l’une des dignes héritières. Aujourd’hui à 91 ans la petite fille de Pierre et Marie Curie, est à Nancy pour les 190 ans de l’Académie Lorraine des Sciences.
 

Par Francine Dubail

"Parler aux citoyens des Sciences c'est une obligation, comme l'alphabétisation en un autre temps, la culture scientifique doit faire partie de la culture générale" c'est la philosophie que va expliquer la petite fille de Pierre et Marie Curie invitée à Nancy ce jeudi 6 décembre à l'occasion des 190 ans de l'Académie Lorraine des Sciences.

Nous sommes fiers de recevoir cette femme de caractère qui porte la mémoire de sa famille,
 

et malgré son âge, Hélène Langevin-Joliot continue d'expliquer comment les Sciences doivent imprégner la société d'aujourd'hui 
nous confie Dominique Dubaux Présidente de l'Académie Lorraine des Sciences.


Hélène Langevin-Joliot âgée de 91 ans, consacre sa retraite à promouvoir la culture scientifique et pour le développement de la science auprès du plus grand nombre. 


Chercheuse en physique nucléaire

Cette physicienne est réputée pour ses travaux de recherche en physique nucléaire, elle est directrice de recherche honoraire au C.N.R.S , et elle défend à travers ses interventions la nécessité d’une culture scientifique partagée par tous.


La petite-fille de Marie Curie


Hélène Langevin-Joliot s’emploie à faire vivre à travers conférences et rencontres la conception humaine de la science héritée de sa famille.
Elle est la fille d’Irène et Frédéric Joliot-Curie, prix Nobel de chimie en 1935- et la petite fille de Pierre Curie, prix Nobel de physique en 1903- et de Marie Sklodowska-Curie, prix Nobel de physique en 1903 et prix Nobel de chimie en 1911.


La science est avant tout un plaisir, la recherche est un métier créatif

Elle déteste qu'on présente Marie Curie comme une icône, on dit souvent qu’elle a sacrifié sa vie à la science, mais elle a fait de la science car ça la passionnait
aime rappeler Dominique Dubaux Présidente de l'Académie Lorraine en citant Hélène Langevin-Joliot.

 
 

Sur le même sujet

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus