• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Nancy: le tableau de Paul Signac “le Port de la Rochelle” a bien été retrouvé en Ukraine

Cette toile de 1915 est d'une valeur estimée à 1,5 million d'euros. / © © Vassil. CC
Cette toile de 1915 est d'une valeur estimée à 1,5 million d'euros. / © © Vassil. CC

Le célèbre tableau du peintre Paul Signac, "le Port de la Rochelle", qui avait été volé le 24 mai 2018 en pleine journée au Musée des Beaux-Arts de Nancy (Meurthe-et-Moselle), a bien été retrouvé en Ukraine. Une expertise a confirmé son authenticité annonce la Ville ce mardi 23 avril.

 

Par Yves Quemener

"Le port de la Rochelle", le tableau de Paul Signac, volé au Musée des Beaux-Arts de Nancy il y a un peu moins d'un an, le 24 mai 2018 a bien été retrouvé en Ukraine.

Un communiqué de la mairie de Nancy et un tweet de l'ambassade de France en Ukraine, diffusés ce mardi 23 avril 2019, ont confirmé la bonne nouvelle.

Une mission d’expertise mandatée par la justice française vient de confirmer l’authenticité de la toile.
- Laurent Hénart, maire de Nancy

Le maire de Nancy a salué "la collaboration avec les autorités ukrainiennes qui permettra, au terme des procédures d'enquête, une restitution de ce tableau à la Ville de Nancy".

Voleur Ukrainien

Le voleur serait une personne de nationalité Ukrainienne soupçonnée par ailleurs d'avoir assassiné un bijoutier. 
L'oeuvre de Paul Signac, un tableau de 46 cm sur 55 cm, serait estimée à 1,5 million d'euros. Il appartient à la ville de Nancy et provient d'un legs de la veuve de Henri Gallée qui en a fait don en 1965 au musée des Beaux-Arts de Nancy avec 116 autres oeuvres de la collection familiale.


Notre reportage à l'époque du vol évoquait l'audace des malfaiteurs.
Le tableau de Paul Signac aurait été retrouvé en Ukraine.
 
L’enquête avait été placé sous l’autorité du procureur de la République de Nancy. Elle avait été confiée au SRPJ de Nancy ainsi qu'à l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels. 
 
http://

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus