Octobre Rose : à Nancy, une édition inédite en raison du Covid, "Il y a beaucoup d'émotion aujourd'hui"

L'édition 2020 finalement maintenue malgré la crise sanitaire mais dans le strict respect des gestes barrières. Du coup, le nombre de participantes a été limité à 4.000. Mais l'objectif reste le même : inciter les femmes à se faire dépister de manière précoce contre le cancer du sein.
Port du masque obligatoire aux abords du site et départs par vagues de 250 à 300 personnes, l'événement s'est finalement tenu malgré un contexte sanitaire délicat. Même lieu (depuis le Stade Raymond Petit de Tomblaine), même heure (10h30) mais un dispositif particulier qui n'a pas refroidi les organisateurs et les participantes. L'enjeu de cette marche-course de 5 kilomètres, c'est toujours de sensibiliser à la détection du cancer du sein.

Il y a beaucoup d'émotion aujourd'hui

Pascal Thiebaut, organisateur d'Octobre Rose

"Le cancer du sein, c'est une cause pour laquelle il faut se battre" explique Pascal Thiebaut, organisateur de la manifestation, "la période est difficile mais les mesures sanitaires sont très strictes. Tout est validé par la Préfecture. On s'est adapté mais on avait anticipé. Cette journée, c'est aussi une formidable récompense pour les bénévoles ettou scxeux qui sont avec nous. Il y a beaucoup d'émotion aujourd'hui. Il y a moins de monde mais ce n'est pas le plus important. Octobre Rose a bien lieu."
L'an passé, la manifestation avait permis de récolter 30.000 euros. Cette année, les dons à la Ligue contre le cancer devraient être divisés par deux.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
octobre rose société