Résultats législatives 2024 : découvrez qui sont les neuf nouveaux députés élus en Lorraine

Dimanche 7 juillet 2024, neuf nouveaux députés ont été élus en Moselle, Meurthe-et-Moselle, Meuse et dans les Vosges. Les "nouveaux entrants" feront leur arrivée au palais Bourbon lundi 8 juillet.

En Lorraine, ils seront neuf nouveaux députés à franchir les portes de l’Assemblée nationale à partir de ce lundi 8 juillet 2024. Ils font ainsi partie des 577 députés qui composeront l’hémicycle.

Dans le département de la Meuse, pour la toute première fois, les deux députés seront des représentants du RN. Après une victoire dès le premier tour de la sortante Florence Goulet, c'est le candidat RN parachuté dans la deuxième circonscription Maxime Amblard, 27 ans, qui a remporté le second siège du département avec à peine 500 voix d'avance (50,50%). "L’aventure ne fait que commencer. Au travail !" dit-il. "C’est une étape et ça va continuer. Je viens d’arriver à Paris, et demain j’irai à l’Assemblée". Diplômé de l'école d'ingénieur de Grenoble INP - Phelme, filière Génie énergétique et nucléaire, il a été élu dans la circonscription de Bure, le lieu d'implantation du laboratoire destiné aux recherches sur le stockage des déchets. Il est l'auteur d'un livre "Abondance et pénurie" aux éditions Perspectives libres. 

Maintenant il faudra rassembler les citoyens, il va falloir trouver un équilibre. Mais la victoire par rapport à 2022, ce n’est pas dans le même contexte.

Stéphane Hablot, élu député dans la 2e circonscription de Meurthe-et-Moselle

La majorité présidentielle perd ses deux sièges dans des circonscriptions de Nancy en Meurthe-et-Moselle. Elles sont remportées par des figures politiques locales socialistes, l'adjointe au maire de la ville préfecture Estelle Mercier (63,95%) et le maire de Vandœuvre-lès-Nancy, Stéphane Hablot (45,17% dans une triangulaire). 

Stéphane Hablot, 58 ans, est né dans le Pays Haut en Meurthe-et-Moselle. "Ce matin je suis soulagé, je suis serein. Je me rends compte de ce qui nous revient". Il est titulaire d'un diplôme de troisième cycle et a travaillé dans plusieurs collèges et lycées de la région. Depuis 1988, il milite au Parti socialiste. Il est élu conseiller municipal à Vandœuvre en 1989, puis conseiller général en 1998. Il est maire de Vandœuvre depuis 2008. "Maintenant, il faudra rassembler les citoyens, il va falloir trouver un équilibre. Mais la victoire par rapport à 2022, ce n’est pas dans le même contexte. La victoire sera là quand les gens iront mieux", dit-il par téléphone à France 3 Lorraine." Mais aujourd’hui, avec le Front républicain, les gens doivent savoir ce qu’ils doivent faire".

Estelle Mercier, la candidate du Nouveau Front populaire, est adjointe au maire socialiste de Nancy Mathieu Klein. Elle est déléguée aux mobilités, au budget, aux ressources humaines et à la commande publique. Elle est née à Nancy et elle milite depuis plus de vingt ans au PS. Elle est enseignante chercheuse à l'Université de Lorraine en sciences de gestion. Elle a rédigé un manuel sur la gestion des ressources humaines. 

Le RN gagne deux sièges dans le nord du département. Les candidats Frédéric Weber (53,64%) et Anthony Boulogne (54,64%) sont élus pour la première fois également.

C'est mon premier mandat de député et député c’est le graal des mandats. On va pouvoir travailler sur la loi.

Sébastien Humbert, élu député dans la 4e circonscription des Vosges

Dans les Vosges, le RN a remporté deux sièges, faisant ainsi entrer au Palais Bourbon Gaëtan Dussausaye (52,77%) et Sébastien Humbert (53,18%), au détriment des sortants David Valence (Ensemble) et Jean-Jacques Gaultier (LR). Sébastien Humbert est âgé de 33 ans. "C'est mon premier mandat de député et député, c'est le Graal des mandats. On va pouvoir travailler sur la loi", dit-il. "On sent qu’il y a une immense attente. On aura besoin de cette période pour avoir des résultats. Ça va quand même être compliqué". Il est originaire de Bains-les-Bains, désormais La Vôge-les-Bains.

En Moselle, l’élection de Pascal Jenft, 57 ans, dans la 5ᵉ circonscription contre le LR sortant Vincent Seitlinger. L'ancien gendarme, chef d'entreprise dans la menuiserie, a gagné avec 52,64% des voix. Originaire de Heckenransbach en Moselle, il est entré au Front national il y a dix ans, après avoir milité à l'UMP. Il a été conseiller régional pour le département des Vosges et il s'était déjà présenté en 2017, dans une autre circonscription de la Moselle sous la bannière du FN.

Dans les pas de son père, Daniel Colin, député du Var entre 1986 et 1997, Nathalie Colin-Oesterlé, centriste, a été élue députée de la 3ᵉ circonscription de Moselle après avoir bénéficié du front républicain. C'est son premier mandat de députée même si elle a déjà une expérience européenne. En 2019, elle a été élue députée européenne et siégeait au sein du PPE, le Parti populaire européen, à droite. Juriste de formation, elle a aussi été conseillère municipale de Metz dans l'équipe de Jean-Marie Rausch, puis dans l'opposition. En 2010, elle devient conseillère régionale d'opposition et en 2015, vice-présidente de département de la Moselle.

Nouvelle Assemblée

Les nouveaux députés vont effectuer leur rentrée à l'Assemblée nationale les lundi 8 et mardi 9 juillet. Au programme: découverte des lieux, création de badges, distribution du kit du nouvel élu et séance photo. L'ouverture de la prochaine session se fera le jeudi 18 juillet à 15 heures. A cette occasion il faudra élire le nouveau président de l'Assemblée nationale, qui succédera à Yaël Braun-Pivet.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité