Résultats législatives 2024 : Dominique Potier, l'insubmersible, "je vis cette victoire avec beaucoup d'humilité"

Le député socialiste Dominique Potier a été élu dans la 5ᵉ circonscription de Meurthe-et-Moselle pour la quatrième fois. C'est le seul élu de gauche à être réélu dans les quatre départements lorrains. L'ancrage local a joué en sa faveur, le député en appelle à la responsabilité de la gauche pour la création d'une grande coalition.

Et de quatre mandats pour Dominique Potier. L'élu de la 5ᵉ circonscription de Meurthe-et-Moselle conserve son siège malgré une énorme poussée de l'extrême droite sur ce territoire. Louis-Joseph Pécher, son adversaire, récolte 45% des suffrages au terme de cette élection.

La gauche a le devoir d'entendre le cri des classes populaires et notamment du milieu rural

Dominique Potier, député réélu

Interrogé à l'issue des résultats sur France 3 Lorraine, le député socialiste qui avait refusé l'étiquette du Nouveau Front populaire ne crie pas victoire :

"Ce score de l'extrême droite, c'est beaucoup trop, je le garde comme une blessure très profonde de l'électorat populaire, des villages du Toulois nord, du Saintois, qui ont donné un gros score au RN, même incarné par quelqu'un d'antisémite, d'ordurier qui avait été écarté pour racisme. On n'est pas un cas isolé, on a résisté, mais l'impression ce soir, c'est celle d'un immense vertige. Qu'est-ce qui s'est passé pour que cette perte de confiance se manifeste, on était à 63% il y a 2 ans, on est à 55%, l'interrogation pour moi est profonde" se désole ce fils de paysan, lui-même fondateur d'une coopérative agricole convertie au bio, qui est un député très actif au sein de l'Assemblée Nationale.

Dominique Potier qui mesure la gravité d'un moment politique historique :

"Je le dis avec force, c'est un moment d'humilité et de responsabilité parce que la gauche est en tête. Elle va être leader de la recomposition politique mais elle a un devoir d'entendre le cri des classes populaires et notamment du milieu rural pour bâtir les alliances nécessaires, pour que le pays soit gouverné et apporte les réponses fortes".

Une grande coalition à gauche

Quelle coalition avec qui, depuis l'annonce des résultats, la question est sur toutes les lèvres. Pour l'élu de gauche, elle est nécessaire mais il faut la faire en responsabilité.

Nous devons bâtir une alliance qui crée un socle républicain où la gauche sera leader mais où on devra composer

Dominique Potier

"Il faudra tisser des liens pour une grande force de gauche et au-delà, avoir des accords programmatiques, monter une coalition, sinon, le pays sera ingouvernable. On a vu la faillite de la majorité présidentielle avec cette majorité relative. Nous devons bâtir une alliance qui crée un socle républicain où la gauche sera leader, où ses idées seront leader, mais où on devra composer, s'associer pour apporter des réformes fondamentales. Je pense à l'aménagement du territoire, à la valeur travail et je pense à l'humanisation des services publics".

Dominique Potier, militant associatif de longue date, fait ses débuts en politique en devenant maire de Saint-Remy en 2001. Président de la communauté de communes du Toulois du 2008 à 2013, il affronte Nadine Morano, députée sortante UMP aux législatives de 2012, un combat dont il sort vainqueur. Il n'a jamais quitté son siège de député depuis.

Comme il aime à le rappeler, c'est un humaniste nourri aux idées de Michel Dinet (ancien président du conseil général de Meurthe-et-Moselle) et de Jacques Delors, grand défenseur de l'Europe.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité