Tomblaine : "Y-a-il encore un intermittent dans l’avion ?", une non-pièce de théâtre revendicative en plein air

"Ce n’est pas une pièce de théâtre, c’est une manifestation revendicative pacifiste pour la culture", explique le maire de Tomblaine. Pendant une semaine, les comédiens de la compagnie Théâtre en kit vont animer une carcasse d’avion, ancien décor d’opéra, installée sur la place centrale.

De la scène de l'Opéra à la place centrale de Tomblaine.
De la scène de l'Opéra à la place centrale de Tomblaine. © Anne-Laure Chery/Francetv

"Ceci n’est pas un pièce de théâtre" aurait titré Magritte. C’est pourtant un décor digne d’une superproduction qui a été installé sur la place principale de Tomblaine à grand renfort de semi-remorque, de grue et de bras de bénévoles. Un avion éventré de deux tonnes et 16 mètres de long échoué sur la place des arts où devait se tenir pour sa 30ème édition le festival de théâtre "Aux actes citoyens".

"Bienvenue dans l’avion du spectacle vivant qui malheureusement s’est crashé. La destination est incertaine", expliquera l’hôtesse de l’air. "On a voulu créer un évènement impertinent. Les gens n’ont pas le droit d’aller au théâtre. On a vendu des billets d’avion", ironise le maire divers gauche et ancien député PS de Tomblaine.

Des billets d'avion en guise de tickets.
Des billets d'avion en guise de tickets. © Anne-Laure Chery (France Télévisions)

Officiellement, les manifestations culturelles sont toujours interdites. L’évènement a été déclaré en Préfecture comme une "manifestation revendicative pacifiste pour la culture" puisque celles-ci sont encore autorisées. Les réservations pour les 28 voyages prévus sur une semaine à partir du samedi 8 mai 2021 affichent déjà complet.

Soutien aux intermittents

Pour le maire de Tomblaine, qui fut intermittent et chroniqueur radio avant d’entrer en politique, c’est un "acte de résistance" pour soutenir les intermittents du spectacle. Il explique : "les contraintes sanitaires mises en place sont excessives. Depuis le printemps 2020, les lieux de culture, surtout ceux avec des places assises, ont su s’organiser avec des mesures assez strictes pour ne pas être des clusters. Il y a des intermittents qui pleurent tout seuls chez eux. Le moment de la reprise va être terrible."

Hervé Feron dit avoir finalement reçu aujourd’hui un courrier d’autorisation du Préfet qui déplore malgré tout que le report dans des dates plus conformes au calendrier du déconfinement ne soit pas possible et lui rappelle la nécessité des mesures de distanciation. "C’est une petite victoire de la désobéissance mais je tiens avant tout à saluer la sagesse de la décision", conclut-il.

Décor d’opéra

Cet avion éventré qui semble s’être échoué au milieu d’une jungle est au départ le décor de "L’italienne à Alger", œuvre de Rossini jouée en 2012 sur la scène de l’Opéra national de Lorraine. Après être parti en tournée, l’avion était stocké dans les réserves de l’opéra. Destiné à être détruit faute de place, il a été cédé à titre gratuit à la mairie de Tomblaine.

L'avion sur la scène de l'Opéra national de Lorraine en 2012.
L'avion sur la scène de l'Opéra national de Lorraine en 2012. © C2images pour l'Opéra de Lorraine

Vaccins en duty free

C’est à une série de saynètes auxquelles sont conviés 22 passagers par petits groupes. A l’entrée, les mesures sanitaires sont aussi strictes que dans un terminal d’aéroport, prise de température comprise et vente de vaccins anti-covid au duty free.

Portiques de sécurité à l'entrée du terminal.
Portiques de sécurité à l'entrée du terminal. © Anne-Laure Chery (France Télévisions)

Au pilotage et à l’armement des toboggans, les trois comédiens de la compagnie Théâtre en kit, un musicien et deux autres comédiennes intermittentes. Après plus d’un an sans public à faire des doublages ou des vidéos, il faut se dérouiller un peu. "Tout le monde a envie, nous comme le public", explique Laurent Arnold.

Dans le cockpit à ciel ouvert, les passagers suivront une formation "pour réapprendre à devenir spectateurs""L’idée c’est de faire redécoller le spectacle vivant. En un an, les gens ont oublié comment être spectateurs. On va leur réapprendre à rire, à applaudir. On va essayer de leur faire ressentir à nouveau les émotions."

Derniers réglages pour le personnel navigant.
Derniers réglages pour le personnel navigant. © Anne-Laure Chery (France Télévisions)

La troupe du Théâtre en kit espère maintenant pouvoir rouvrir le Théâtre de la source, spécialisé dans les spectacles pour enfants. Mais ça ne sera pas pour tout de suite. Pour toutes les petites compagnies, faire tourner un théâtre avec une jauge réduite à 30 ou même 60% n’est pas rentable.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre culture manifestation économie social déconfinement société