Toul : dissolution du Groupement Tactique Logistique"Dragon" au 516e Régiment du Train

Depuis janvier 2018, une grande partie du 516e régiment du train de Toul et des soldats issus d'une centaine d'autres unités étaient déployés à Gao (Mali) dans le cadre de l'opération Barkhane. Ce mardi 11 septembre en Meurthe-et-Moselle, leur groupement, créé pour l'occasion, a été dissous.
Dissolution du groupement logistique "Dragon" au 516e Régiment du Train, à Toul (Meurthe-et-Moselle), mardi 11 septembre 2016.
Dissolution du groupement logistique "Dragon" au 516e Régiment du Train, à Toul (Meurthe-et-Moselle), mardi 11 septembre 2016. © 516e Régiment du Train. Pour France 3 Lorraine
Le groupement tactique logistique (GT LOG) "Dragon" est l'un des 5 groupements de l’opération Barkhane, de lutte contre les terroristes islamistes.

Déployé au premier trimestre 2018, il a été dissous, ce mardi 11 septembre 2018, dans l'enceinte du 516e régiment du Train à Toul, en Meurthe-et-Moselle.

La cérémonie s'est déroulée en fin de matinée, en présence des familles des soldats, de nombreuses personnalités et du général de division Jean-Marc Bacquet, commandant la logistique des forces de l'Armée de terre.


Un chef lorrain

C'est le lieutenant-colonel Cyril Guilbert, chef de corps du 516e régiment du Train, qui a dirigé ce groupement tactique logistique composé de militaires venant de son unité pour la plus grande part, mais également d'une centaine d'autres unités de l'armée française.

La mission principale de ce groupement était

"d'assurer le ravitaillement et le soutien en terme de maintenance et santé des unités sur place."


209 jours d'opérations cumulés

Pendant leurs quatre mois de présence sur le sol malien, ces militaires ont cumulé 209 jours d’opérations pendant lesquels "ils ont parcouru 8.156 km (87 jours de convoi) pour acheminer notamment plus de 1.300 tonnes d’eau", explique le ministère de la Défense.
Des opérations de soutien logistique et de santé qui ont été menées par des températures avoisinant régulièrement les 50 degrés à l'ombre.

Autre chiffres, en quatre mois, 389 véhicules ont été réparés.

Le temps forts des activités du groupement  a été le soutien, en plein désert, dans la région de Ménaka, "à 300 km de la base principale de Gao, jusqu’à 1.500 soldats et 400 véhicules de combat déployés en même temps."

Autant de souvenirs sur lesquels les militaires, de retour au pays, ont pu échanger à l'issue de la cérémonie de dissolution de leur unité provisoire.


D'autres Lorrains au Mali

En cette fin d"été, deux autres régiments lorrains sont présents au Mali.

Le 1er régiment d’hélicoptères de combat (1er RHC) basé à Phalsbourg (Moselle) arme le Groupement aérocombat et le 40e régiment de transmissions basé à Thionville (40e RT) arme le groupement transmission.

Ce qu'est l’opération Barkhane
Conduite par les armées françaises, l’opération Barkhane a débuté le 1er août 2014, en partenariat avec cinq pays du Sahel : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso.

Les 4.500 militaires  participant, par rotations, à l'opération ont pour mission la lutte contre les groupes armés terroristes et le soutien aux forces armées des pays partenaires.

Source : Ministère de la défense.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité mali international