VIDEO. Il collectionne les crèches de Noël du monde entier, une invitation au voyage à travers les représentations de la Nativité

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Gomond .
Jean-Marie Schléret collectionne les crèches de Noël. Elles sont installées dans son appartement qu'il ouvre aux visites. ©France Télévisions

L'ancien député de Meurthe-et-Moselle, Jean-Marie Schléret, présente en cet mois de décembre 2022, sa 39ème édition des crèches de Noël du monde. Pas moins de 1.200 sujets faisant référence à 110 pays la composent. Cette collection se visite pour le plus grand bonheur des enfants et de leurs parents.

Pour la 39e année consécutive, Jean-Marie Schléret a confectionné à Nancy sa crèche de Noël. Tout a commencé en 1984. L'ancien député de Meurthe-et-Moselle s'est mis au travail pour réaliser sa première grande crèche. D'année en année, elle a pris du volume et comprend désormais quelques 1200 pièces collectionnées depuis près de quatre décennies. "C'est un panorama du monde avec 110 pays" raconte avec enthousiasme l'ancien homme politique "dont certains font l'actualité, soit de façon dramatique-je pense à l'Ukraine- soit de façon plus radieuse en présentant des paysages plus apaisants. C'est un assemblage, qui, chaque année se complexifie et traduit une belle notion de partage depuis 39 ans".

Un enrichissement d'année en année

Depuis une quinzaine d'années, le public peut admirer ce travail d'orfèvre qui est également une ouverture sur le monde et une invitation à un voyage planétaire. Ainsi, huit mille personnes ont déjà regardé et observé les mille et un détails de l'œuvre de l'ancien député. Il s'en réjouit car chaque visiteur peut devenir un contributeur de la crèche de l'année suivante: "Cela veut dire que ces personnes lorsqu'elles partent en vacances se disent, tiens ça ce serait pas mal dans la crèche de Jean-Marie Schléret".

C'est une construction collective. Ça illumine les fêtes de fin d'année.

Jean-Marie-Schléret, passionné de crèches de Noël

"Encore faut-il que ça s'harmonise avec les différents sujets et les pays. C'est donc une construction collective. Ça illumine les fêtes de fin d'année. On le voit dans le regard des enfants qui viennent avec leurs parents et ou leurs grands-parents dans une période où on doit partager un sens de l'humain".

Dernière précision, cette crèche porte le nom de Marianne Schléret du nom de sa fille, née avec un handicap.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité