• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Le voyage extraordinaire de 9 jeunes Lorrains atteints par un cancer en Laponie dans le village du Père Noël

Le groupe de jeunes Lorrains partis en Laponie. / © Document remis.
Le groupe de jeunes Lorrains partis en Laponie. / © Document remis.

Originaires de Lorraine, neuf enfants âgés de 3 à 10 ans soignés pour un cancer au CHU de Nancy Brabois, se sont envolés lundi 10 décembre en Laponie. Un voyage organisé de quatre jours organisé par une association, pour favoriser leur guérison.

Par Matthieu Mercier

Mise à jour 21 décembre : nous vous avions raconté ici ce voyage vu de l'intérieur par Pierre et son fils de 5 ans, en Laponie. De retour de ce périple, ils nous ont confié leurs impressions. 

Grégoire était sur liste d’attente. Finalement, ce jeune messin fait partie du groupe de 9 enfants Lorrains frappés par le cancer, qui participent à un voyage extraordinaire en Finlande du 10 au 13 décembre 2018. Ce garçon de 5 ans - il a fêté son anniversaire dimanche 9 décembre - atteint d’une tumeur au cerveau, a pu rencontrer le Père Noël en Laponie ce lundi 10 décembre.

Accompagné par un parent, ces enfants soignés à Nancy, au CHU de Nancy-Brabois ont décollé de l'aéroport d’Orly lundi 10 décembre à 7h à bord d’un avion spécial. Affrété par une association parisienne. Avec des clowns et une grosse ambiance, pour un voyage de rêve jusqu’à Rovaniemi, capitale de la Laponie, au pays des aurores boréales.
 
« Aucun pré-requis n’était demandé pour participer, indique Denis Bettinger, membre de l’association Rafael Lorraine, co organisateur du voyage, ce sont les soignants qui jugent de l’importance sur le mental des jeunes malades".

 

 


Rêve éveillé


Les médecins ont estimé eux-mêmes si ces enfants pourraient supporter un voyage de quatre jours dans ce pays du Nord, sans avoir besoin de traitement lourd. Ils ont décidé des modifications de la médication.

« Tout le monde a chanté dans l’avion, raconte Pierre, le papa de Grégoire, joint par messagerie électronique, ce lundi soir. C'est un beau cadeau de Noël pour ses 5 ans. 
Grégoire est allé dans le cockpit de l'avion pendant que l'on était au dessus d’Oslo. Nous sommes à l'aéroport et nous allons voir le père Noël. On va ensuite aller faire un pique nique en motoneige sur un lac gelé. Et marcher en raquette".

"Il a besoin de sortir un peu de son quotidien rythmé par des séances de chimio. Et là, c'est exceptionnel, il va manquer sa séance avec l'accord du personnel médical. C'est une petite pause dans son traitement qui dure depuis 18 mois sans interruption. En Laponie, il oublie complètement sa maladie. 

Il vit des moments privilégiés avec son papa et d'autres enfants. Je suis heureux de partager ces moments-là avec lui. Il embarque tout le monde sur son passage. Avec sa bonne tête et sa tchatche".
 

Après le vol, Grégoire veut désormais un petit avion pour Noël. 

 

Avec Flora, Léa, Lilou, Lou, Lucie, Manelle et Nina, Grégoire vit un rêve éveillé.  Deux associations sont également représentées dans ce voyage : Carlesimo et Le Coudrier. Leur objectif est clair, rendre possible l'impossible. 

Au total 198 enfants et accompagnants sont montés dans cet avion privatisé pour l'événement  !
 

Le rôle du mental dans la guérison


« Nous partons du principe que le mental joue dans la guérison, ajoute Denis Bettinger. Cela peut booster le moral des patients. On est dans le rêve, pour créer un électrochoc dans un cerveau. L’organisme est plus réceptif. Même s’il n’est pas possible de dire à quel pourcentage le mental va jouer ».
 


Impliqué de longue date dans l'association Rafael Lorraine, Denis Bettinger a fait l’expérience de l’impact de ce genre d’opération sur un malade du cancer. « Le fils de mon cousin a eu une tumeur cérébrale. Il est malheureusement décédé à 14 ans. Malgré tout j’ai constaté le bien être de ce genre d’expériences sur lui et ses parents. Je me suis dit faut le faire pour d’autres enfants ».

Le périple se termine jeudi 12 décembre. Le deuxième jour du voyage, le groupe partira pour la visite de la Ferme des Rennes à 60 km d’Ivalo, pour une rencontre avec des fermiers lapons et une visite de la ferme.

L'après-midi le groupe de jeunes Lorrains pourra effectuer une promenade en raquette, faire du shopping au village ou "choisir une activité optionnelle". 
 
Pierre et Grégoire, à la sortie de la maison du Père Noël en Laponie. / © Document remis
Pierre et Grégoire, à la sortie de la maison du Père Noël en Laponie. / © Document remis

 
Grégoire a testé le traîneau tiré par des rennes. / © Document remis
Grégoire a testé le traîneau tiré par des rennes. / © Document remis

 Le voyage s'est terminé jeudi 13 décembre au soir. Des étoiles sur les yeux, Pierre et son fils Grégoire sont revenus enthousiasmés par l'expérience. Les sourires en disent encore plus que les mots. "On a vu une aurore boréale, on a touché des rennes, on a fait de la motoneige". Grégoire rêve désormais d'y retourner ! 

Sur la page Facebook de l'association, un message de joie là encore : 

"Fin de notre magnifique séjour lapon. On vous offre les dernières images de paysages merveilleux et les derniers sourires de nos petits héros. Le voyage de retour fut superbe dans un avion rempli de Pere Noël avec un équipage au top et un accueil en fanfare à Orly ... merci à Honoré, le grand homme à qui on dit .... merci 
Et comme tous les contes, celui de nos 7 princesses et de notre petit prince se conclut par ces mots : ils rentrèrent chez eux et un jour ils se marieront et auront de magnifiques enfants ! 
Merci de nous avoir suivi, liké, partagé et de nous encourager à continuer le chemin !"
 

 

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus