Déconfinement : deux nouveaux foyers de contamination au coronavirus identifiés en Meuse

Le centre de dépistage du CHRU de Nancy (Meurthe-et-Moselle) / © Alexandre Marchi. MaxPPP
Le centre de dépistage du CHRU de Nancy (Meurthe-et-Moselle) / © Alexandre Marchi. MaxPPP

Révélée par le Journal du Dimanche, l'information est confirmée ce dimanche 17 mai par la Préfecture de la Région Grand Est. Sur les 25 clusters de covid-19 apparus en France depuis le déconfinement, deux se trouvent en Meuse : à Fains-Véel et chez des pompiers intervenus sur un incendie en Argonne.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Alors que la Meuse était, jusqu'à ce matin du dimanche 17 mai 2020, l'un des départements les moins touchés par le coronavirus -avec toutefois quatre-vingts décès constatés- depuis le début de l'épidémie, l'inquiétude grandit désormais. La préfecture de la région Grand Est a confirmé, ce dimanche matin par téléphone, que deux nouveaux foyers de contamination ("clusters") distincts ont été identifiés dans le département lorrain.
De son côté, la déléguée de l’ARS dans la Meuse et le cabinet du préfet préfèrent parler "de cas contacts" pour l'école plutôt que de foyer de l’épidémie.

Fains-Véel et Verdun

Ces deux nouveaux foyers sont situés l'un dans une école et l'autre chez des pompiers.
Celui de l'école se trouve à Fains-Véel, au nord de Bar-le-Duc. Il a été identifié dans le cadre de la préparation des locaux pour la réouverture aux enfants. Selon nos confrères de Puissance Télévisions, média haut-marnais, l'école qui regroupe des classes maternelles et élémentaires devait ouvrir ce lundi 18 mai mais en raison de cette événement, elle ne devrait finalement pas rouvrir avant lundi 25 mai. Plusieurs enseignants et parents seraient sous surveillance médicale.

Le second cluster se trouve dans le secteur de Verdun. Les personnes contaminées l'ont été suite à une intervention sur un incendie en Argonne pendant le confinement. Deux pompiers ont développé les symptômes, l'un à Varennes-identifié le 11 mai- et l'autre à Verdun -identifié depuis-. Les analyses des tests pratiqués les 14 et 15 mai sont toujours en cours pour la trentaine de collègues étant intervenus avec eux. Les résultats sont attendus en début de semaine pour déterminer s'il s'agit bien d'un foyer épidémique.

Cette confirmation fait suite à l'information parue ce même jour dans l'édition numérique du Journal du Dimanche qui indique que le ministère de la Santé a identifié 25 nouveaux clusters du coronavirus Covid-19.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus